Climat : les pays du Sud aussi peuvent faire la différence

Article publié le 12 février 2015
Article publié le 12 février 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

A l'heure où la communauté internationale semble enfin accorder au changement climatique toute l'attention qu'il mérite, on ne peut que s'étonner du peu de place réservé aux pays du Sud ou pays en voie de développement dans les processus de négociation. Appelés à faire des efforts pour réduire leurs émissions de CO2, leurs spécificités, leurs ambitions ne semblent pas prises en compte et les poussent aujourd'hui à agir en parallèle. Des initiatives des pays du Sud pour la planète qui seront évoquées lors du premier forum des "Suds" pour le climat mis en œuvre par la société Richard Attias & Associés au Gabon au mois de mai prochain. 

Dictée par d'anciens clivages et une vision étriquée de la mondialisation, la politique adoptée en matière environnementale et dont le récent forum de Davos s'est fait l'écho, semble perpétuer un modèle reléguant les pays du "tiers-monde" au simple rang de pays suiveurs, dénués d'esprit d'initiative. C'est pourtant cet esprit d'initiative qui anime aujourd'hui le continent africain et l'ensemble des pays du Sud dans leur diversité la plus complète pour jouer un rôle et prendre leur part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique.  

Comme l'explique Richard Attias, organisateur de la Climate South Initiative, "les leaders des Suds ont changé beaucoup plus vite que ceux des Nords. La jeunesse des Suds est plus vive, aussi, que celle des Nords", et tous doivent désormais s'impliquer. Mais encore faudrait-il pour cela que les puissances occidentales les prennent en compte à travers un processus de coopération proactif. Une coopération qui fait aujourd'hui cruellement défaut et qui incite les pays émergents à s'organiser, à créer une nouvelle dynamique dans le but de trouver des solutions équitables et applicables dans des contextes économiques, sociales et politiques particuliers et parfois relativement instables. 

Dans ce cadre, la Climate South Initiative, forum sur le climat organisé à l'initiative du Président Gabonais Ali Bongo, rassemblera, les 28 et 29 mai 2015 à Libreville, des scientifiques, des représentants de gouvernements, des ONG, des décideurs économiques, des acteurs de la société civile, des jeunes et des leaders du monde des médias, afin de discuter des opportunités et des défis liés au changement climatique. Cette Initiative offrira une plateforme d'échanges informels et permettra le partage de perspectives et de savoir-faire des différents pays des continents de l'hémisphère Sud : Afrique, Moyen-Orient, Asie et Amérique latine.

Comment le "Sud" peut-il s'adapter aux conséquences actuelles du changement climatique et comment atténuer les impacts à venir ? Une coopération Sud-Sud est-elle envisageable pour aider au financement et au développement des pays peu avancés dans le respect de l'environnement ? Autant de questions en suspend et de débats qui seront l'occasion de donner la parole à tous ceux qui ne sont pas impliqués dans les conférences habituelles sur le climat, et qui feront de ce combat contre le temps, un projet collectif. 

Les résultats de leurs travaux feront l'objet d'une Déclaration commune qui viendra alimenter la 21ème Conférence des Parties de la CCNUCC prévue en décembre 2015 à Paris (COP 21).