Cheeeeeese !

Article publié le 19 août 2009
Article publié le 19 août 2009
Sur les photos de vacances ou de famille, pour éviter que tata tire la tronche, tous les pays ont leur petit secret… Tour d’Europe des expressions.

Ce que l'on attend d'un photographe, ce n’est pas seulement le clic final. Un peu GO (gentils organisateurs), il doit aussi orienter ses sujets en direction de l'appareil et les sortir de leur torpeur intimidée, voir agressive. Il utilise pour ce faire un sésame différent dans tous les pays d'Europe : « Attention, le petit oiseau va sortir ! », promettent par exemple les Français, comme les Allemands (« Gleich kommt das Vögelchen ! ») et les Italiens (« Guarda, che arriva l'uccellino ! ») Les premiers boitiers rappelaient des nichoirs pour étourneaux et des photographes inventifs ont bricolé un petit oiseau de métal, qui battait des ailes grâce à un système de pression, pour capter l’attention des petits et des grands, la durée du temps d'exposition. Aujourd'hui encore, on dit en anglais « Watch the birdie ! », en espagnol « ¡Mira el pajarito! » et en polonais « Zobacz, ptaszek leci ! »

Pour étirer les zygomatiques, on prononce souvent, en chœur, des mots avec de longs « i » ou « a ». A l'exportation, l'anglais « Cheese » a été un vrai succès que même les Russes ont emprunté. En Pologne, c'est « ser » (en français « fromage ») ou « seks » (« sexe ») qui fait apparaître comme par magie un large sourire sur les visages. Les enfants allemands se marrent quand on leur demande de dire un gros mot : « Ameisenscheiße ! » (« crotte de fourmi »). Et en France, c'est l'évocation d'un « Ouistiti ! » qui les éclate. Heureusement, les Espagnols sont là pour nous faire vraiment rigoler. Toujours dans un registre gastronomique, ils s’exclament « Patata ! » sous les flashs.