CES : « Remettre l’Europe sociale sur de bons rails »... c'est pas gagné !

Article publié le 2 septembre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 2 septembre 2008
Deux mois après la présidence française de l’Union Européenne, la Confédération européenne des syndicats (CER) lance un appel à Nicolas Sarkozy pour « remettre l’Europe sociale sur de bons rails » "Au vu de la conjoncture économique et sociale dégradée, l'Europe a besoin d'un agenda social fort".
C’est en ces termes que la Confédération européenne des syndicats (CER) a lancé, lundi 1er septembre, un appel à Nicolas Sarkozy. Les priorités de la Présidence française de l’UE (PFUE) étant l’immigration, l’énergie, la défense et l’agriculture, la CER a souhaité rappeler aux autorités françaises et européennes qu’il est nécessaire de remettre l’Europe sociale au cœur des débats et des priorités.

John Monks, le secrétaire général de la CES, explique que les « non » français, néerlandais et irlandais à une Constitution européenne sont dû à une « Europe sociale bloquée ». Accueilli à l’Elysée, M. Monks a remis un mémorandum syndical énumérant les sujets sociaux prioritaires et a réaffirmé sa volonté d’inclure un « protocole de progrès social » dans les traités européens. Ce protocole est soutenu par les dirigeants des syndicats français membres de la CES (CGT, CFDT, FO, CFTC, Unsa). Mais, à seulement quatre mois de la fin de la PFUE, et peut-être même des présidences tournantes de l’UE, les syndicats ne se font guère d’illusions.

Plus d’infos sur : http://afp.google.com/article/ALeqM5h9JPISG40hnQJRqe8TH9Iw-KOSRA