Ces expats qui font Bruxelles...

Article publié le 6 mai 2011
Article publié le 6 mai 2011
Par Marie Verwilghen Du 6 au 31 mai, les Halles Saint-Gery accueilleront l’exposition « How do you do. Brussels ? »: Une exposition essentiellement photographique révélant la rencontre de Bruxelles avec ses expatriés. Il s'agit de voir Bruxelles sous un jour nouveau, à travers la communauté étrangère qui la compose.

En 2009, ce sont quatre femmes expatriées à Moscou qui donnent naissance au concept « How do you do » : faire voir cette mégapole d'expatriés sous le regard de ces derniers. L'exposition de Moscou a eu un tel succès que le concept s'est aujourd'hui expatrié (lui aussi!) à Bruxelles. Toute une équipe Bruxelloise travaille en concert avec les quatre fondatrices depuis un an bénévolement!

Pour présenter Bruxelles sous le regard de ses expatriés, il a fallu trouver des photographes, mais aussi des protagonistes ! Les protagonistes ont été sélectionnés par les organisateurs à travers des questionnaires révélant la façon dont ils percevaient Bruxelles. Leurs réponses font aujourd'hui l'exposition. « Chaque photographie a été pensée pour faire un lien entre Bruxelles, le protagoniste et le photographe », nous confie Peggy Peltier, l’une des organisatrice de l’exposition. Il ne s’agit pas ne montrer les incontournables touristiques de Bruxelles, il s’agit de représenter des individualités à travers une ville qui les a adoptés. « Ce lien ne fait pas uniquement référence à la profession du protagoniste, mais également à sa passion. Nous avons par exemple un avocat, dont la réelle passion est le kite surf. Il est donc présentée comme le wind surfer ». Si leur profession les a amené à Bruxelles, c’est leur individualité qui les y a intégré et c’est ça qui est représenté dans l’exposition ''"How do you do. Brussels ?"''.

Pour Laura Ambrosino, présidente du club photo de la Commission européenne, une exposition photographique pour exprimer sa vision de Bruxelles fait sens : « C'est à travers la passion commune pour la photographie que j'ai rencontré des bruxellois désireux de me faire découvrir leur ville. Autrement, lorsqu'on travaille dans un milieu d'expatriés c'est relativement difficile de rencontrer des bruxellois ».

Plus que jamais d’actualité, cette exposition expose le nerf de la migration. Qu’elle soit professionnelle, économique ou politique, lorsque l’on s’expatrie il s’agit de conjuguer en permanence entre notre culture d’origine et notre culture d’adoption. Ce regard que l’on porte sur notre culture d’adoption présente des richesses d’interprétation. "How do you do. Brussels ?" offre ce regard aux bruxellois, mais aussi aux autres expatriés qui s’y retrouveront ou y trouveront d’autres éléments anecdotiques.

C’est pourquoi l’exposition n’est pas seulement photographique. Elle dévoilera des poètes en exposant des citations, mais a aussi imaginé un mur végétal, création conceptuelle parce que « lorsque plus de 50% des protagonistes expriment que la pluie est l’élément qu’ils aiment le moins à Bruxelles, ça vaut la peine d’être exposé ».

Le concept "How do you do" c'est donc un concept qui voyage mais aussi un voyage qui s'implante. Les organisatrices envisagent de reconduire l’exposition bruxelloise d’ici deux ans. Deux villes sont actuellement candidates pour reprendre le concept l’année prochaine.