Célébrités anonymes

Publié par la communauté
Article publié le 2 mai 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Admirés dans leur pays, certaines personnalités se retrouvent complètement anonymes à l’étranger. Stars du football mises à part, la plupart des célébrités du continent n’arrivent pas à endosser une carrière paneuropéenne.

Johnny Halliday, inoxydable grand-père

Jean-Philippe Smet a été une star dès le début de sa carrière dans les années 60. 33 de ses titres ont été classés numéro 1 dans le top 50 hexagonal, la dernière en 2005. Surnommé l’« Elvis Presley français », il remplit des stades entiers et réunit autant de spectateurs à ses shows qu’à ses débuts. Rien qu’en France, il a vendu près de 100 millions d’albums. Monument de la variété française, il est aussi réputé pour sa passion des femmes qui alimente régulièrement les chroniques people. Marié 4 fois, il a d’abord formé avec la chanteuse Sylvie Vartan, le « couple phare » de la France des yéyés. Avec sa femme actuelle, il a adopté, à près de 60 ans, son troisième enfant, une petite Vietnamienne. En janvier 2006, il a déposé une demande de naturalisation belge, les mauvaises langues affirmant qu’il ne s’agit que d’un prétexte pour payer moins d’impôts. Sa requête est en cours d'examen.

Doda Elektroda, une affaire de goût

Cette chanteuse polonaise de 23 ans est la fille de Pawe Rabczewski, médaillé olympique champion d’Europe et du monde du lancer de poids mais aussi la jeune épouse de Radosaw Majdan, gardien de but du club du Wisa Kraków club. Son comportement provocateur, ses robes décolletées et ses déclarations vulgaires suscitent régulièrement la controverse. Elle est régulièrement la cible des tabloïds qui décortiquent la longueur de ses jupes, ses opérations de chirurgie esthétique et ses affirmations scandaleuses. Incroyablement sûre d’elle et arrogante, elle ne doute ni de son talent ni de sa beauté. Dans une interview à un magazine polonais Przekroj elle a même déclaré « mes fesses sont sympas mais j’adore mes jambes et mon regard quand je m’observe dans le miroir.  » Elle a récemment annoncé vouloir conquérir les Etats-Unis. Bonne chance !

Raimonds Pauls, le musicien letton le plus célèbre

Tout le monde en Lettonie connait Raimonds Pauls, 70 ans. Après avoir étudié le piano au Conservatoire, il succombe aux charmes du jazz. C’est dans des restaurants ou des clubs qu’il se forme aux standards jazz et aux classiques du répertoire. A 28 ans, il prend la direction de l’Orchestre Philharmonique national letton. Dans les années 70, il lance sa propre station de radio qui encourage les musiciens lettons. Il devient ensuite ministre de la Culture. Après l’indépendance de la Lettonie en 1991, il concentre ses efforts sur une collaboration avec le groupe pop enfantin le plus populaire du pays Dzeguzte. Il a composé la musique de 6 films et comédies musicales et de 3 ballets. Il est également conseiller de l'actuel Président letton.

Luca Cordero di Montezemolo, économiquement célèbre

Cet homme est lié à deux des secteurs favoris des Italiens : le football et les voitures. Industriel de haut vol, Montezemolo, 59 ans, siège aujourd’hui au sommet de Ferrari, Maserati et Fiat. Dans les années 80, il occupe un poste à responsabilités au sein de l’empire Fiat, tout en étant le président de l’entreprise de boissons alcooliques Cinzano et de la maison d’édition Itedi. Il réussit à la même époque à introduire pour la première fois dans l’histoire de l’American Cup un yacht italien dans la course. En 1991, Giovanni Agnelli, PDG de Fiat, le nomme directeur de Ferrari. En mai 2004, Mantezelomo devient le leader du patronat italien Confidustria et peu de temps après la mort d’Umberto Agnelli, le leader de Fiat, maison mère de Ferrari. Il est aussi président de la FIEG (Fédération italienne des éditions de journal) et vice-président du club de football de Bologne. En 2004, le Financial Times fait figurer celui que ses compatriotes ont surnommé le 'pluripresidente' dans son classement des 50 meilleurs dirigeants du monde.

Thomas Gottschalk, showman teuton

Il s’est fait un nom avec son émission télé Wetten, dass..?, un triomphe en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Au début de sa carrière, Gottschalk travaillait pour une station de radio bavaroise où il commença sa carrière grâce à son programme 'Pop Nacht Acht'. Depuis 1987, cet animateur survolté de 55 ans produit et anime Wetten das..? qui reçoit sur son plateau de nombreuses célébrités comme Jennifer Lopez ou Angelina Jolie. Il s’est aussi lancé avec plus ou moins de succès dans le cinéma : il a même joué dans Sister Act 2 à la suite d’un pari perdu par Whoopi Goldberg dans son émission. Aujourd’hui, il vit avec sa famille à Malibu en Californie mais caresse l’intention de revenir en Allemagne. Il a d’ores et déjà acheté un château à Marienfels.

Copyright : Wikipédia (Halliday , Pauls, Gottschalk)