Carte de la semaine : l'Europe des villes

Article publié le 6 octobre 2015
Article publié le 6 octobre 2015

De nouvelles données concernant la répartition de la population à travers l'Europe ont été révélées lors de la Journée mondiale de l'habitat. Celles-ci montrent qu'en grande majorité, les Européens préfèrent l'agitation de la vie urbaine au calme de la campagne. Quels pays ont vu les plus grand flux de citadins ? Et quels sont ceux où l'on coule une vie plus tranquille ?

Est-ce le début de la fin de la vie à la campagne ? Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne, a dévoilé la semaine dernière ses dernières données sur la répartition de la population en Europe.

Dans l'Union européenne, 40,2% des citoyens résident dans des « zones à forte densité de population » - le terme préféré de l'UE pour décrire les gens qui vivent en zone urbaine - alors que seulement 27,8% profitent des avantages d'une vie à la campagne. Les 32% restants, ceux qui ne semblent pas pouvoir se décider, vivent dans des « zones intermédiaires », soit des villes moins peuplées ou des banlieues.

Alors que dans certains pays, certaines tendances coulent de source (l'Europe de l'Est par exemple est moins urbanisée que son homologue de l'Ouest), il reste cependant quelques surprises. À l'intérieur de l'UE, le Royaume-Uni est le pays avec la plus grande population urbaine (58,6%), suivi de près par Chypre. Cependant, l'Islande les bat tous les deux à plates coutures avec un taux surprenant de 66,8% de gens vivant dans des zones fortement peuplées. Préféreriez-vous passer votre temps dans une utopie campagnarde ? Allez-donc au Luxembourg 51% des habitants pensent tout comme vous.

Les données ont été publiées en parallèle de la Journée mondiale de l'habitat, un évènement international reconnu par les Nations unies, et qui s'est tenu cet année sur le thème « Espaces publics pour tous ». Le but de cette journée est de réfléchir sur l'état des villes de par le monde. Avec un nombre grandissant de personnes attirées par la vie urbaine, voilà un thème bien d'actualité.