Carte de la semaine : l'égalité salariale hommes-femmes

Article publié le 25 mars 2016
Article publié le 25 mars 2016

Alors qu'elles luttent pour l'égalité des sexes, les femmes de l'Union européenne gagnent en moyenne 16,1% de moins que les hommes par heure travaillée. Et bien que cet écart se réduise, il faudrait à ce jour 118 années de plus pour le voir disparaître.

On constate manifestement que la route pour l'égalité des femmes et des hommes en Europe est encore longue. Parmi les chiffres qui démontrent clairement que les femmes sont défavorisées dans de nombreux domaines de la vie quotidienne, il y en a un qui attire considérablement l'attention : au sein de l'Union européenne, les femmes gagnent en moyenne 16,1% de moins que les hommes.

Ce chiffre s'explique en partie par la présence élevée de femmes à des postes non qualifiés aux salaires plus bas, mais également par celle, beaucoup plus rare, aux postes de direction dans les entreprises. Même si la loi européenne pour l'égalité des sexes recommande que 40% de femmes occupent des postes de direction, en Espagne, elles sont à peine 20% à faire partie des dirigeants des entreprises de l'IBEX35 (le CAC40 espagnol, ndlr). Dans l'Union européenne, seule la Norvège parvient à respecter le pourcentage recommandé par la loi.

Le pays européen à la tête de ce classement lamentable est l'Estonie avec un écart salarial de 28%, suivie par l'Autriche (23%), la République tchèque (22%) et l'Allemagne (21,6%). L'Espagne se situe en sixième position, avec un écart de salaires de presque 19% entre les femmes et les hommes. À l'autre bout du classement se trouvent des pays comme la Pologne (7,7%), l'Italie (6,5%), Malte (4,5%) et la Slovénie (3%). Toutefois, dans certains de ces pays, les chiffres sont trompeurs, car ils trouvent en grande partie leur explication dans le fait que les femmes se font rares dans le monde du travail.

D'après les études publiées par le Forum économique mondial (World Economic Forum), il faudrait 118 années de plus pour atteindre une égalité de salaires entre les femmes et les hommes - un chiffre qui parle, non ?