Carte de la semaine : le prix des taxis en Europe

Article publié le 9 février 2016
Article publié le 9 février 2016

Les plateformes alternatives et productives de transport, comme Uber, ont montré les muscles aux chauffeurs de taxi ainsi qu'aux autorités des pays européeens, comme en témoignent les récentes grèves de taxis à Paris. Les usagers mettent en avant la différence de prix, mais les taxis sont-ils si chers en Europe ? Et où la course est-elle la plus chère ? 

Ce n'est désormais plus un secret que les plateformes en ligne sorties tout droit de la dite « économie collaborative », comme Airbnb, BlaBlaCar ou encore Uber, mettent en échec les autorités européennes. Il leur a non seulement fallu faire face aux difficultés pour réglementer ce type d'initiatives, mais aussi se confronter aux entreprises traditionnelles des secteurs concernés. Et si nous prenons en considération la popularité grandissante de ce type de plateformes parmi les usagers, il semble que le conflit est parti pour durer.

Le secteur du transport est une des principales victimes. Il suffit de constater la grève des taxis à Paris, qui a semé le chaos autour des aéroports et des principaux accès à la ville, dans laquelle les taxis ont protesté contre le manque de contrôles des plateformes telles que Uber.

Pour les usagers, cela n'est qu'une question de prix, ce qui explique en partie le succès de ce réseau de « taxis » alternatif sur tout le continent. Cependant, les taxis sont-ils réellement chers en Europe ? D'après une étude de UBS pour lequel nous avons pris comme exemple un trajet de 5 kilomètres dans les principales villes du monde, le prix moyen d'une "course" dans les capitales européennes se situe entre 10 et 15 euros.

Parmi les plus onéreuses, nous avons Oslo (Norvège), Zurich (Suisse) et Luxembourg (Luxembourg), avec des tarifs qui dépassent les 20 euros. Athènes (Grèce) se situe parmi les moins chères, avec un prix en dessous de 5 euros

__ Source : UBS