Cannes devance les Européennes à la Une de nos journaux

Article publié le 22 mai 2009
Article publié le 22 mai 2009
Avez-vous déjà regardé les Unes des trois principaux journaux français, sur le net ? Libération, Le Monde, Figaro. Quand un évènement phare approche, il est tendance de créer une section spéciale dans le journal. C'est une des beautés de la révolution Internet (même si elle a surtout tendance à plomber la presse, mais bon, c'est un autre problème).

Mais les privilèges de l'information numérique ne sont pas accessibles à tous. En effet, si une présidentielle, ou une législative, ça mérite des sections super hight tech, les Européennes non. Clairement on peut appeler ça de la discrimination mais n'empêche, si les politiciens ne font pas vraiment leur boulot dans l'arène politique, à se demander si les journalistes font aussi le leur (hormis exception).

Pour preuve, voici les Une des trois journaux français de ce matin vers 11h.

Donc comme vous pouvez le voir, si le Figaro s'intéresse beaucoup au festival de Cannes (en vert), pas de section Européennes 2009 (interrogation rouge). Pourtant, il y a quelques mois, ils n'avaient pas assez d'éloge pour la Présidence Française.

Pour Libération, la situation est plus paritaire. Pas de section Cannes, et pas de section Europe. Dommage pour un journal qui a un des meilleurs corresponds bruxellois en la personne de Jean Quatremer. Heureusement que son blog est là. Si l'on cherche un onglet spécial Européennes, il faut descendre très bas dans la page pour trouver ça :

Il faut savoir que ce carré se trouve après celui de Cannes, des Libévilles et d'un dossier spécial "Homme". Je n'en dirais pas plus de peur de dire des vulgarités.

Et maintenant voici le Monde, qui malgré tous les défauts qu'on a tendance à lui mettre sur le dos, est le seul à avoir en haut de sa UNE, une section "Elections Européennes", qui côtoie à parité, celle de Cannes.

Ca c'était la partie, mise en évidence. Bientôt viendra une analyse un peu plus poussée. Mais d'ici là, cher lecteur de Noway!, vous en pensez quoi du travail des journalistes sur l'information européenne ?