Campagne de protestation en ville

Article publié le 11 juillet 2008
Article publié le 11 juillet 2008
par Maxim Vanden Borre Les agriculteurs ont choisi la veille du sommet européen à Bruxelles pour envahir la ville avec leurs tracteurs. Ils demandent au gouvernement de trouver des solutions à la flambée des prix pétroliers. Certains, partis de la province du Luxembourg, se sont levés à l'aube pour se joindre au cortège sur l'autoroute wallonne E411.

Entre 500 et 1000 tracteurs (selon la police ou les organisateurs) ont atteint leur destination dans la matinée. L'esplanade du Cinquantenaire, à deux pas des institutions européennes, était recouverte d'une armée de tracteurs. Dans d'autres quartiers de Bruxelles, ce sont 200 routiers et même des taxis qui manifestaient pour les mêmes raisons. Pourtant, la circulation est restée relativement fluide autour du centre, grâce à la bonne organisation de la police et des manifestants.

L'impressionnant dispositif policier qui bouclait le quartier n'a pas du intervenir car les agriculteurs belges sont restés très calmes. Ils ont d'ailleurs reçu un « accueil favorable » des élus belges qui leur promettent leur soutien. Ce qui n'avait pas été le cas des pêcheurs français, qui avaient blessé trois policiers en manifestant au même endroit, au début du mois. Après une voiture brûlée et 74 arrestations, ils n'avaient rien obtenu de la Commission européenne.

Maxim Vanden Borre