cafébabel Xmas party : 11 décembre 2013

Article publié le 3 décembre 2013
Article publié le 3 décembre 2013

Dans la stricte tra­di­tion des fêtes de fin d’an­née (et même un peu plus), ca­fé­ba­bel et le col­lec­tif du bon goût L’Épi­ce­rie vous convient à sa soi­rée de Noël à Paris le mer­credi 11 dé­cembre pro­chain pour fêter une année 2013 qui a beau­coup trop senti le sapin.

On n’échappe pas aux tra­di­tions comme ça. C’est vrai, quoi. Et à une époque où le tout ve­nant cherche sa des­ti­née dans toutes les di­rec­tions, elles donnent même par­fois du sens. C’est pour­quoi ca­fé­ba­bel – le seul ma­ga­zine à la fois cool et eu­ro­péen – et L’Épi­ce­rie – le col­lec­tif du bon goût – joignent leurs vi­sions du folk­lore pour vous of­frir une soi­rée de Noël des fa­milles qui aura la pré­ten­tion de ra­meu­ter aussi bien les joyeux amou­reux de la bûche et des crèches que ceux qui ont les boules, pen­sant en per­ma­nence que 2013 sen­tait le sapin. Au menu donc : un stand photo façon fa­mille heu­reuse, les meilleures spé­cia­li­tés cu­li­naires de plus de 6 pays d’Eu­rope, un Père Noël beurré, de la mu­sique à faire pâlir une cho­rale d’en­fants de chœurs et même un dépôt de ca­deaux géants... Bref, vous l’au­rez com­pris, ca­fé­ba­bel et L’Épi­ce­rie ont dé­cidé de tirer les rennes d’une soi­rée kit­schis­sime qui de­vrait à coup sûr vous ré­con­ci­lier avec les lé­gendes. Tout sim­ple­ment, parce que par­fois elles sont vraies.

C’est aussi – et il faut l’écrire sans es­sayer de ver­ser une larme – une des seules oc­ca­sions pour vous ren­con­trer VOUS, ceux qui font que ca­fé­ba­bel existe, que ca­fé­ba­bel trans­pire la qua­lité, que ca­fé­ba­bel ins­pire le monde, que ca­fé­ba­bel souffle à Ca­the­rine Ash­ton ses plus beaux dis­cours en ma­tière de di­plo­ma­tie, que ca­fé­ba­bel a su avant les autres que le Père Noël seul en Eu­rope n’exis­tait pas. Oui c’est vous, cher Ba­bé­liens, que nous vou­lons voir, his­toire de dé­pas­ser l’oc­tet et de mettre enfin des vi­sages là où il n’y a que des si­gna­tures. On le dit aussi naï­ve­ment qu’une comp­tine de che­mi­née : il est temps de s’ai­mer au­tre­ment qu’en cli­quant sur un lien.

Wesołych Świąt - Frohe Weihnachten – Feliz Na­vi­dad - Buon Na­tale – Joyeux Noël 

In­cri­vez-vous sur l'évè­ne­ment Fa­ce­book ici