Café label : auteurs alters

Article publié le 19 juin 2008
Article publié le 19 juin 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Une sélection mensuelle qui n’a pas froid aux yeux. L’Anglais Gavin Rossdale, Francis International Airport, The Rain et Alexander Marcus… Les musiciens européens expérimentent tous azimuts.

Gavin Rossdale - Wanderlust

(gavinrossdale.com)

(Interscope/Universal)Pas facile pour le britannique d'origine Gavin Rossdale de trouver sa place dans les médias. Présenté comme l’ancien leader de Bush ou comme Monsieur Stefani, époux de l'illustre ex-chanteuse de No Doubt, ce n'est pas son actualité qui fait parler de lui dernièrement. Cela devrait changer avec la sortie de son premier album solo, intitulé Wanderlust. On y retrouve immédiatement la patte de l'artiste qui a cependant renoncé à sa fougue des débuts pour faire place à davantage de mélodies et de douceur. Sa paternité y est peut-être pour quelque chose, comme s’il avait accepté que les folles années soient désormais derrière lui. Mais attention, Wanderlust n'est en aucun cas un album gentillet ou romantique. Gavin Rossdale semble plutôt avoir enfin trouvé sa véritable personnalité, ce qui ne manquera pas de réjouir ses fans de la première heure autant que ceux qui le découvrent.

Sortie : 04.07.2008 Label : Interscope/Universal

Francis International Airport - We Are Jealous, We Are Glass

Les cinq membres de ce groupe proviennent d’un bled perdu dans les montagnes autrichiennes, et pourtant leur musique semble tout droit sortie d’une petite rue sombre de Brooklyn. Leur indie-pop, savoureux mélange d'influences comme celles de Death Cab For Cutie, Band Of Horses, The Shins ou encore The Cure, fera battre le cœur des amateurs du genre. Les cinq musiciens, du haut de leurs vingt ans, présentent aujourd’hui leur premier album. Intitulé We Are Jealous, We Are Glass, il est un plaidoyer contre la tristesse du quotidien, le délire consumériste et l’obligation d’être cool et à la mode. Le trip des Francis International Airport, c’est plutôt regarder la ville du haut d’une montagne, respirer le bon air et refaire le monde en partageant une bouteille de vin. En Autriche ou n’importe où ailleurs.

(Erik Norden)

Label : Siluh Records

The Rain - Involver

Les membres de ce groupe allemand ne font pas les choses à moitié. Jugez plutôt : lorsque leur album est sorti en Angleterre, ils n'ont pas hésité à boucler leurs valises et s’installer pendant un an à Londres. Une fois sur le sol britannique, ils ont donné plus de quarante concerts en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galle. Leur premier single a été chaleureusement accueilli par la critique et ces jeunes gens originaires de Cologne forcent le respect en Allemagne aussi. Big Lie, single accrocheur, a été abondamment diffusé en radio tandis que la présence d’Eva Herzigova dans leur clip en assurait la visibilité.

(Jackie Hardt (2008)

The Rain - Involver The Rain a déjà parcouru l'Allemagne aux côtés des Américains de The Films et a conquis le cœur de fans fidèles qui se sont procuré le premier album du groupe, Involver, en Angleterre. Leur style, bien qu'il puise ses racines dans de multiples influences brit-pop, grunge ou alternatives, est particulier et peut satisfaire autant le joyeux fêtard que l'individualiste en recherche d'introspection. Le chanteur Lorenz Theuer s'exprime tantôt avec énergie, tantôt tout en théâtralité, mais toujours de manière empathique. Les amateurs allemands peuvent se réjouir : une mini-tournée est prévue à l’occasion de la sortie de l'album dans leur pays. Quant aux autres fans européens, ils devront encore patienter un peu avant de pouvoir applaudir The Rain mais peuvent, en attendant, visionner leurs vidéos sur le net.

Sortie : 20.06.08 Label : Manta Ray/Groove Attack

Alexander Marcus - Electrolore

Alexander Marcus - Electrolore« Mais c’est quoi ce truc ? » C’est le commentaire qui revient le plus fréquemment dans la bouche des spectateurs qui assistent à un concert d’Alexander Marcus. Cet ancien producteur de house est devenu une star absolue sur Youtube grâce à ses mélanges surprenants de chansons populaires allemandes, de musiques folkloriques et de rythmes électroniques. Difficile de dire s'il est sérieux lorsqu'il monte sur scène vêtu de son polo rose, avec ses lunettes d'aviateur, sa coiffure gominée ultra-eighties et sa mascotte, « Globi » le globe. On peut soupçonner l’artiste de nous mener tous en bateau de manière monumentale. Comment, sinon, expliquer qu'il ne se laisse désarçonner ni par les huées du public, pourtant fréquentes, ni par les critiques virulentes dont il fait l'objet ? Il sait que malgré toutes les perches qu'il tend à ses détracteurs, il peut compter sur des fans toujours plus nombreux. Il sait aussi qu'à l'ère du téléchargement légal et illégal, son tout nouvel album risque même de parvenir à battre les records de vente. Et si cela ne marche pas, il pourra toujours se rabattre sur une carrière à Majorque car avec quelques milligrammes d’alcool dans le sang, le vacancier pourrait en arriver à brailler joyeusement avec Markus : « Papaya, Papaya, Coconut, Banana ! »

Label : Kontor/edel

Weezer - Weezer

©UniversalVoilà trois ans que l’on n’avait plus entendu parler de Weezer, les maîtres du rock alternatif des années 80. Aujourd'hui, ils reviennent avec leur sixième album studio. Et ces Américains se sont taillé une place de choix dans le cœur musical des Européens. À juste titre, d’ailleurs, car, outre le fait qu’ils représentent une influence majeure pour de nombreux groupes actuels, leur hit interplanétaire Buddy Holly reste intemporel et il y a fort à parier qu'on le fredonnera encore longtemps. Dès la première écoute de ce nouvel album, on constate que les Weezer se sont, cette fois, laissés allègrement aller à davantage d'expérimentations. Alors qu'ils travaillaient sur ce disque, ils ont accueilli à bras ouverts des influences extrêmement variées telles que le métal des années 90, les Beatles ou encore les Beach Boys. On le voit, ces Californiens entendent encore et toujours suivre leur propre voie. On ne peut qu’espérer qu’elle les mènera bien vite vers les salles de concert européennes.

(myspace.com/weezer)

Sortie : 06.06.2008 Label : Geffen/Universal