Cache-sexe

Article publié le 30 août 2007
Article publié le 30 août 2007
L’infirmière lubrique a toujours la cote. Du côté des pudiques terres nordique, la chaine ‘familiale’ danoise de sous-vêtements ‘JBS’ n’a pas hésité à rééditer une poignée de fantasme masculins numéros 1 pour vendre ses slips kangourous ou autres tricots de corps en microfibres.

L’infirmière lubrique a toujours la cote. Du côté des pudiques terres nordique, la chaine ‘familiale’ danoise de sous-vêtements ‘JBS’ n’a pas hésité à rééditer une poignée de fantasme masculins numéros 1 pour vendre ses slips kangourous ou autres tricots de corps en microfibres.

Secrétaire alanguie ou nonne extatique, les clichés bien léchés ont été jugés un peu trop porno chic/fric par les autorités norvégiennes voisines. Suite à la plainte d'une association de consommateurs, la campagne de publicité, logiquement intitulée 'Men don't want to look at naked men', vient d’être purement et simplement interdite.

Il y a moins d'un an, la même marque scandinave avait diffusé un spot télé un poil plus drôle dans lequel de sublimes créature déambulaient affublées de tous les attributs masculins -caleçon et éructation comprise-. Une petite panne d’inspiration ?