Bœufs aux hormones contre Roquefort

Article publié le 20 janvier 2009
Article publié le 20 janvier 2009

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le fromage de brebis français et d’autres produits alimentaires européens « symboliques » voient leur droit de douane doubler voir tripler à la frontière américaine. Vengeance… Dernières nouvelles de Bruxelles.

Seuls les Anglais, depuis toujours favorables à la commercialisation du bœuf aux hormones « made in USA » échappent aux représailles du géant américain. Des produits alimentaires en provenance de 26 Etats membres sont en effet visés par des droits de douane prohibitifs. Les Etats-Unis ferment carrément leur marché au fromage de brebis français Roquefort : de toute la liste, il est le seul dont les droits de douane ont triplé. Cette sanction a été prise le jeudi 15 janvier 2009, en rétorsion à l'interdiction par l’UE du bœuf aux hormones américain, en vigueur depuis 1988.