Bruxelles : Sarko rend Merkel nerveuse ?

Article publié le 19 mars 2008
Article publié le 19 mars 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Entre la disparition de l'ex-mannequin d'origine Somalienne devenue ambassadrice des Nations-Unies, la réunion de Printemps du Conseil européen et le Traité de Lisbonne en Grande-Bretagne, l'ambiance était chaude cette semaine à Bruxelles.

Campagne nationale de protection des consommateurs

Le 10 mars, Meglena Kuneva, Commissaire européenne bulgare, chargée de la protection des consommateurs, a remis divers prix européens à plusieurs pays dont la Finlande, le Royaume-Uni et l'Irlande, pour avoir organisé les meilleures campagnes nationales de protection des consommateurs. Les campagnes menées par les états membres en lice avaient pour objectif la protection des consommateurs contre les abus entre autres des services financiers, les tarifs SMS ou le manque d'informations lors d'achats sur internet. « Nous devons protéger nos consommateurs, certaines données suggèrent que plusieurs protagonistes ne jouent pas franc jeu », indique Meglena Kuneva. « En Belgique, une ligne de téléphone fixe est 20 % plus chère qu'aux Pays-Bas, pays pourtant proche. En Italie l'électricité est trois fois plus chère qu'en Grèce ou en Finlande. »

Sarkozy rend Merkel nerveuse

La réunion de printemps du Conseil européen se déroulera à Bruxelles les 13 et 14 mars. Elle réunira les chefs d'état et de gouvernement des pays membres qui parleront de sujets comme le changement climatique ou la sécurité. Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel avaient déjà prévu de conforter l'annonce de leur accord sur l'Union pour la Méditerranée. Néanmoins, Sarkozy a ridiculisé son homologue allemande lorsqu'il a révélé au Figaro l'essentiel du contenu de leur entente, lors d'un entretien exclusif le 28 février dernier. Nouvelle bourde d'un président hyperactif qui se distingue par son manque de diplomatie.

Waris Dirie a disparu sans laisser de traces

La célèbre ex-mannequin d'origine Somalienne et de nationalité Autrichienne, 43 ans, devait participer à deux conférences sur l'excision, organisées par l'Union européenne dans le cadre de la Journée internationale de la femme, avec d'autres protagonistes comme Benita Ferrero-Waldner, compatriote autrichienne et commissaire Européenne chargée des relations extérieures ainsi que la secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice, le 5 Mars à Bruxelles. Elle a disparu cette même nuit alors qu'elle rejoignait son hôtel. Après un appel à témoins, elle a été retrouvée 3 jours plus tard, sans explications, la police Belge ne préférant pas intervenir dans sa vie privée.

A Londres, le traité de Lisbonne devrait être ratifié sans référendum

La Chambre des Lords et la Chambre des Communes se sont réunies le 12 mars à propos du référendum qui n’aura pas lieu, pour ratifier la nouvelle Constitution européenne. Mais ceux qui réclamaient un référendum sont déçus et soutiennent que le nouveau Traité de Lisbonne est pratiquement identique à la première Constitution rejetée par les électeurs français et néerlandais en 2005. L'ancien Président de la République, Valery Giscard d'Estaing, co-fondateur de la première Constitution européenne, a « ajouté de l'huile sur le feu », lorsqu'il a approuvé cet avis.

Photos: 1. Merkel et Sarkozy (cgomelnowipernitycomhomcgommel & Guillaume Paumier/Flickr); 2. Waris Dirie (Amartz n VA/Flickr); 3. debat(liberal democrats/Flickr)