Bruxelles envahie de toute part jeudi

Article publié le 23 mars 2011
Article publié le 23 mars 2011
par Alice Préat Jeudi 24 et vendredi 25 mars, on ferme le rond-point Schuman, on engage les policiers et c’est reparti pour un tour de sommet européen. Les habitants du quartier devraient y être habitués.
Cette semaine c’est toute la ville qui va déguster: en plus du quartier européen bloqué pour Sarkozy, Cameron et autres grosses légumes, toute une autre partie de Bruxelles sera occupée par pas moins de trois manifestations de syndicats! Préparez-vous aux bouchons.

Une partie du sommet européen de ce début de printemps sera consacrée aux mesures pour préserver la stabilité financière. Un pacte de compétitivité et d’austérité qui, slogan de la Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB) à l’appui, « met l’Europe sociale en danger ». La FGTB organise quatre cortèges qui partent de la Gare du Nord, du Midi, du rond-point Montgomery et de Meiser pour se diriger vers trois cibles différentes : le siège d’Electrabel, le siège de Business Europa et la Banque nationale.

La Confédération des syndicats chrétiens (CSC) organise une action de son côt au Heysel, ne désirant pas se mélanger à la FGTB. La Confédération européenne des syndicats (CES) sera quant à elle maître de cérémonie dans la rue de la Loi où la FGTB rejoindra les autres organisations syndicales européennes.

Dès que l’Europe (ou les pays) déballe des plans, paquets ou autres pactes où l’on voit apparaître « austérité », « compétitivité », « gouvernance économique » ou « mesures de stabilité », c’est la débandade. Cette fois-ci, c’est le pacte de compétitivité d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy – remanié depuis par les 27 – qui est la cible des revendications. Un pacte qui vise à augmenter la productivité et exacerber la compétitivité, afin d’avoir une économie plus forte et donc plus stable. Tandis que la FGTB et les autres syndicats privilégient bien sûr la cohésion sociale…

Une chose est sûre ; avec un programme si chargé, Bruxelles fera face à un chaos, jeudi. Tout usage excessif de votre véhicule est déconseillé et la STIB ne pourra point vous aider.