Bons amis : Pétrirez-vous quelqu'un ?

Article publié le 11 octobre 2013
Article publié le 11 octobre 2013

La vie pendant la période de crise était loin d'etre parfaite, on la gérait d'une telle ou telle manière, « with a little help from my firends » pour paraphraser les Beatles. C'est bien là, quand la vie ne nous gâte pas que l'on se rend compte de la notion des vrais amis. Alors, allons faire nos adieux aux amis des beaux jours et explorons.

Il est là quand tu es enfermé dans ta maison la nuit, elle est la avec sa clé quand ta voiture tombe en panne. Caractérisé par leur bon caractère et leur fiabilité, le British good egg (« le bon oeuf britannique ») peut aussi être référé comme le salt of the earth (« le sel de la terre »), une référence littéraire à propos de la valeur du sel (Est-ce que vous savez que le mot «  salaire » trouve son origine étymologique dans le mot « sel » ?).

En France, on glorifierait un(e) véritable ami(e) comme « quelqu'un de bonne composition ». On peut aussi utiliser une référence religieuse plus obscure avec l'expression « on lui donnerait le bon dieu sans confession »). En d'autres termes, la personne paraît si bien qu'on lui fait facilement confiance. Méfiez vous pourtant, la plupart du temps cette phrase est dite d'un ton ironique. Le petit ange n'est pas toujours ce qu'il semble être.

En Italie et en Espagne, une bonne personne est appelée « un morceau de pain » (è un pezzo di pane ; ser un pedazo de pan) et en espagnol parfois « mieux que du pain » (ser más bueno que el pan). Sur la liste des métaphores avec le pain, les Grecs par exemple décrivent une bonne personne comme étant « faite avec de la bonne pâte »  (είναι από καλή πάστα). Au Mexique, être une personne de valeur se dit être « le pain du Dieu » (ser un pan de Dios).

Néanmoins, le pain n'est pas toujours synonyme de bienveillance. En Allemagne, les gens décrivent quelqu'un d'idiot comme étant « stupide comme le pain » (dumm wie Brot). Pourtant, les Allemands disent qu'une personne sérieuse a « de la peau fiable » (eine ehrliche Haut), autant que la personne estimée est « une pépite d'or » (ist ein Goldstück).

Au même moment, en Pologne, les gens parlent de quelqu'un de bien et de gentil comme une personne qui  « panse les plaies  », (do rany przyłóż), comme un bandage.