BLITAB – Ouvrir la communauté sociale aux personnes aveugles

Article publié le 16 février 2015
Article publié le 16 février 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Stanislav Slavev, jeune Bulgare de 19 ans plein de motivation, fait partie de l’équipe qui a inventé un appareil révolutionnaire : BLITAB, une tablette spéciale qui permet aux personnes aveugles et malvoyantes du monde entier à bénéficier des technologies les plus récentes afin de les intégrer à la communauté sociale moderne.

Rédigé par : Arancha Redondo

Relu par : Ana Alibegova

Stanislav Slavev, jeune Bulgare de 19 ans plein de motivation, fait partie de l’équipe qui a inventé un appareil révolutionnaire : BLITAB, une tablette spéciale qui permet aux personnes aveugles et malvoyantes du monde entier de bénéficier des technologies les plus récentes afin de les intégrer à la communauté sociale moderne. Poussé par son idée d'innovation sociale, Stanislav a récemment emménagé à Vienne pour se joindre à l’équipe BLITAB et commencer une licence d'informatique de gestion. Mladiinfo International a eu l'opportunité de rencontrer Stanislav au « Social Impact Award Community Meeting », qui s'est tenu le mois dernier à Bratislava. Une conversation s'imposait avec ce jeune entrepreneur, pour qui « l'état d'esprit est la clé qui ouvre les portes de la réussite ».

M! International : BLITAB est de toute évidence une innovation essentielle à l'heure actuelle. Comment vous est venue cette idée, d'où tenez-vous votre inspiration ? Qui est derrière le projet BLITAB et quel y est votre rôle ?

Stanislav : L'idée date d'il y a trois ans, quand un camarade aveugle d’une des membres de l’équipe, Kristina Tsvetanova, n'a pas réussi à se connecter à un cours universitaire en ligne. Ça a été l'élément déclencheur qui nous a poussés à développer un appareil qui permettrait d'intégrer les personnes aveugles à la communauté sociale dans laquelle nous vivons aujourd'hui. Dès le départ, nous étions convaincus de l'importance du projet, c'est pourquoi nous sommes investis à 100%. Avec plus de 150 projets de conception réussis tout autour du monde, je suis le principal responsable de la conception et du prototypage pour BLITAB Technology. J'ai dû adapter notre façon de percevoir les choses pour créer un design qui soit facile à utiliser et accessible aux utilisateurs malvoyants. De son côté, Kristina, ingénieure expérimentée et spécialiste de la chaîne d'approvisionnement pour les projets et entreprises internationales, est responsable  de la gestion exécutive et du développement stratégique de l’entreprise. Slavi Slavev, fort de plus de six ans d'expérience dans l'internet des objets, est responsable du développement logiciel, des innovations et du savoir-faire dans le domaine informatique. Il est aussi en charge de l'évolutivité des applications web de BLITAB Technology.

M! International : Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne cet appareil ? En quoi est-il différent des autres appareils Braille ?

Stanislav : Les bloc-notes braille qui existent déjà sont généralement des produits d’assistance classique : ils disposent d’éléments mécaniques et d’une ligne seulement de texte en braille. Ils sont bien souvent développés et conçus loin des utilisateurs et ressemblent à des claviers. Pas grand-chose d’extraordinaire. Aussi, il est vraiment difficile pour une personne aveugle de se décider à acheter, car un bloc-notes braille coûte entre 4 000 € et plus de 10 000€. BLITAB est un appareil nouvelle génération pour lire et écrire, qui affiche une page entière de braille, sans éléments mécaniques. C’est comme un livre électronique, sauf qu’à la place de l’écran, il y a des petites bulles. Notre technologie de dernière pointe basée sur des matériaux intelligents liquides n’avait encore jamais été utilisée sur cette niche du marché. En partenariat avec un laboratoire de recherche et de développement scandinave, nous allons le mettre en place pour BLITAB. C’est grâce à cela que nous sommes déjà en cours de brevetage.

Lire l'article compltet