Black-out sur les médias russes d’opposition

Article publié le 12 juin 2012
Article publié le 12 juin 2012
Une fête nationale russe sous haute tension. Près de 10 000 personnes ont pris part au défilé contre le pouvoir du président Poutine ce 12 juin à Moscou. Des chiffres communiqués par la Police. Ils seraient plus du double selon l’un des organisateurs.
Lundi, à la veille des manifestations, les domiciles des activistes ont été fouillés et ce matin, les sites internet des médias contestataires étaient inaccessibles, sous le coup de cyber-attaques.

Dans ce contexte, Thorbjørn Jagland, le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, appelait hier toutes les parties prenantes en Russie à respecter le droit à des manifestations pacifiques. La semaine dernière, il s’est adressé à Sergueï Lavrov, ministre russe des affaires étrangères, pour que les autorités russes fournissent au Conseil de l’Europe des explications sur la nouvelle loi sur les manifestations dans le pays. Une expertise est en cours au Conseil de l’Europe pour évaluer la conformité de ces nouvelles législations à la Convention européenne des droits de l’Homme dont la Russie est signataire.

L.D.

A lire aussi :

Russie : mais qui sont ces révolutionnaires ??