Bienvenue, Ana, nouvelle éditrice espagnole !

Article publié le 29 avril 2016
Article publié le 29 avril 2016

Elle arrive directement de Madrid avec sa valise chargée d'espoir, même si elle a laissé de la place pour son chapeau de paille et ses lunettes de plongée. Elle a traversé l'Europe dans le cadre de projets européens pour les jeunes et elle arrive, bien disposée à remplir le magazine de vidéos. Alors, play !

« Une personne pleine d'espoir et, en général, ça me mène sur le bon chemin », me répond-elle quand je lui demande de se définir. Même après notre première entrevue par Skype, nous savions déjà qu'Ana arrivait pleine de courage et d'énergie. Voilà une des raisons pour lesquelles cette Madrilène de 25 ans sera la responsable de la version espagnole de cafébabel pour les dix prochains mois.

Après avoir travaillé dans différentes sphères de la communication, elle affirme que ce qui lui plaît vraiment, c'est écrire, même si elle déclare aussi son amour au journalisme audiovisuel - à la rédaction, nous préparons déjà les confettis pour ses débuts de création de continu vidéo. « Travailler en tant que journaliste est un privilège, on apprend beaucoup », dit-elle.

Pendant ses études, elle a passé une année Erasmus - ce n'est pas une condition requise, promis - à Riga, en Lettonie. Mais elle n'en est pas restée là. Elle a également participé à des projets européens pour jeunes en Belgique, en Allemagne ou en Italie. « Je faisais des demandes partout, au cas où », avoue-t-elle. Mais elle affirme que c'est Tenerife qui a conquis son coeur et elle en profite pour saluer ses amis restés sur l'île.

D'ailleurs, c'est peut-être l'influence de l'île canarienne qui l'a poussée à mettre dans sa valise des lunettes de plongée et un chapeau de paille. Pour l'été à Paris, Ana ? En parlant de Paris, comment cette Madrilène a-t-elle atterri à la rédaction de cafébabel dans la capitale française ? « J'ai voulu tenter ma chance... et regardez où je suis arrivée », dit-elle en riant.

Parmi ses objectifs, elle voudrait que cafébabel soit davantage connu en Espagne et « apprendre beaucoup ». « C'était trop snob ? » Non, Ana, c'était génial. ¡Bienvenida!