Bientôt plus que des centenaires

Article publié le 14 mai 2012
Publié par la communauté
Article publié le 14 mai 2012
    «  Presque centenaire et athlète  », voila le titre du reportage qui a éveillé ma curiosité. En effet, ignorant l’existence de suffisamment de centenaires pour parler d’une population à part entière, je fus d’autant plus surpris en apprenant qu’une part de ceux-ci pouvait être à l’origine de performances sportives de tous types.
Bien sûr, le sujet n’est pas de s’émerveiller devant de telles prouesses, puisque ce que l’on considère comme extraordinaire se généraliserait en fait, en corrélation avec tout simplement une meilleure qualité de vie et donc une meilleure longévité. Ainsi, bien des records vont être battus d’années en année lors des compétitions vétéranes.

Nous vivons de plus en plus longtemps en bonne santé physique au point de voir émerger une nouvelle classe d’âge, ce qui m’amène à m’interrogé sur les véritables avancées de la médecine, quel espérance de vie pour l’être humain dans le futur et quels phénomènes sociaux cela risque d’engendrer  ? Autant de questions que nous nous somme déjà posées, nous y pensons sans y penser puisqu'en effet, le fait de vieillir apparaît comme normal, faisant partie du commun des mortels et cependant nous rêvons tous de vivre longtemps. Le vieillissement serait un mécanisme réversible..

«  Des experts du combat contre la mort se sont levés pour annoncer un avenir radieux où l’homme rivaliserait avec dieu  » Jacqueline Rémy, Marianne

    Il existe quelques vendeurs d’espoir, comme nous pourrions les appeler, dans la communauté scientifique qui tente de convaincre le plus grand nombre qu’il sera possible de vivre très longtemps d’ici quelques années. En effet ces chercheur s’appuient sur la vitesse de progression dans le domaine médical ces dernières année et ne prévoient pas que cela s’arrête.

«  La première personne qui atteindra 1000 ans a 10 ans de moins que celle qui atteindra 150 ans  » Aubrey de Grey, Bio-informaticien

    La médecine pourrait même permettre de parvenir à l’immortalité si l’on en croit certains scientifiques comme Kruzweil (expert en intelligence artificielle), qui prévoit que dans moins de 30 ans les nanotechnologies puissent permettre de réparer les fonctions défaillantes de l’organisme et ainsi nous faire accéder à «  la vie éternel  ». Aubrey de Grey cité ci-dessus prévoit dans la même fourchette de temps que l’on pourrait espérer vivre jusqu'à 150 ans. Ainsi la personne de 1000 ans dont il parle serait déjà née  !

Dans le même temps, de réelles expériences scientifiques probantes sont réalisées  : en 2006, une équipe de chercheurs menée par le japonais Shinya Yamanaka a réussi à reprogrammer des cellules adultes, donc déjà différenciées, en cellules souche. Le rajeunissement à l’échelle d’une cellule est par conséquent déjà possible alors que Aubrey de Grey annonce que d’ici 10 ou 15 ans les clés «  du rajeunissement robuste  » (capacité à se régénérer sans limite) de la souris seront connus et que, 15 ans plus tard, il en serait de même pour l’être humain.

    «  L’allongement de l’espérance de vie posera des problèmes économiques et éthiques multiples. Et les pose déjà.  » J.R.

    Le Professeur Simon Gallas parle de «  bombe a retardement  » pour évoquer l’augmentation de la longévité, quand le démographe Jean-Marie Robine prévient  : «  depuis la seconde guerre mondiale, on assiste à un allongement fantastique de la longévité humaine, et le nombre de centenaires, qui double tous les dix ans, atteindra 200  000 en 2060.  » alors que l’âge moyen auquel nous mourons est passé de 70ans avant 45 à 93ans aujourd’hui. Mais alors qui va en profiter  ? Si les avancées médicales (tel que les nanotechnologies) ne deviennent pas qu'un pur produit de vente et qu'elle sont mis a disposition de la masse quelles mesures risquent d’être prise en terme de régulation des natalité, des ressources ect..  face à l'allongement global et rapide de l’espérance de vie?

Alors que certain scientifiques conceptualise et imagine l’avenir, d’autre préfère ne pas spéculer, mais «  face à cette révolution démographique qui s’annonce, et son cortège de problèmes éthiques de régulation, les pouvoir publics font preuves d’une inconscience apparente  » s’inquiète le chercheur Hugo Agulianu.

Pour plus d'info. Cf Marianne, Vivre jusqu'à 150 ans, les chercheur sont prêt et vous  ? Jacqueline Rémy