Berlinale : Shutter Island (2010) de Martin Scorsese

Article publié le 17 février 2010
Publié par la communauté
Article publié le 17 février 2010
Cet article également en anglais Pourquoi faut-il aller voir Shutter Island ? Parce que c’est Martin Scorsese, diront les uns. Parce que c’est Leonardo Di Caprio, diront les autres. Mais pas seulement. Parce que pendant deux heures, vous allez être emportés sur une île loin d’être paradisiaque et vous allez vous poser des questions sur la santé mentale de tout le monde.

Points forts / points faibles

Point forts : le scénario évidemment et donc le livre de Dennis Lehane. L’histoire vous fera tourner en bourrique pendant deux heures. Leonardo Di Caprio qui parle allemand, les Berlinois auront apprécié.

Points faibles : Scorsese nous fait certes tourner en bourrique pendant quasiment tout le film mais il nous tient la main pour bien nous montrer le chemin dans les dernières minutes. Un peu dommage. Si Scorsese maîtrise évidemment tous les codes et toutes les références du thriller, des fois, c’est même un peu trop.

Etoiles : 4/5 Trois étoiles pour le film + une pour la performance de Leonardo Di Caprio. Je ne suis pas un fan mais là, il porte toute l’intrigue sur ses épaules.

Réactions après la projection

Shutter Island était un des films les plus attendus de la Berlinale. Applaudissements fournis à la fin de la projection même si les critiques y verront quelques détails pas complètement satisfaisants.

Et quand les lumières se rallument ?

Il faut revoir le film. Vite. Regarder sur le programme quand est-ce qu’il repasse.