BelgoMarkt, le supermarché local de Bruxelles

Article publié le 27 juin 2017
Article publié le 27 juin 2017

Local, circuit-court et en vrac : ce sont les trois éléments les plus importants de BelgoMarkt, un supermarché alternatif qui a ouvert ses portes à Matongé en mai 2016. Depuis, BelgoMarkt a une clientèle fidèle et diversifiée. Cafébabel s'est entretenu avec le coopérateur Alexandre Hervens qui s'occupe de la communication du magasin. 

cafébabel: D'où vous vient l'idée de créer un supermarché local ?

Alexandre Hervens: Dans la plupart des supermarchés, même ceux qui vendent des produits bio, il manque un élément principal: le local. Un produit qui est bio mais qui est produit à l'autre bout du monde n'est pas très éthique. C'est pour cela que BelgoMarket propose du local, c'est à dire des produits (dont le quinoa et le whisky) qui sont soit produits, soit transformés en Belgique. Nous ne vendons par exemple, ni de citron ni de riz. Les seules exceptions à la règle c'est que nous vendons aussi du café et du lait de coco qui sont très bons pour la santé.

cafébabel: Comment avez-vous procédé pour mettre ce projet sur pied ?

AH: Nous avons parcouru la Belgique à la recherche de producteurs locaux pendant presque deux ans pour trouver les meilleurs produits sur le sol belge. L'idée sous-jacente de BelgoMarkt, c'est de mettre en relation direct les producteurs et les consommateurs et de réduire les intermédiaires qui font gonfler les prix et qui diminuent les marges des producteurs. Cela veut dire qu'on a une transparence; on sait d'où proviennent nos produits et on respecte le travail des producteurs. C'est pour cela que nous pouvons proposer des produits de bonne qualité à un prix raisonnable. Dans le magasin, vous avez pour chaque produit une pancarte avec le nom du producteur et l'endroit où il peut être trouvé. C'est une charte 100% naturelle, sans produits chimiques, ni colorants, ni addictifs.

cafébabel: Quelles ont été les réactions du public à l'ouverture du magasin ?

AH: Lors de l'ouverture, nous avons été agréablement surpris. Le bouche-à-oreille a si bien fonctionné que nous avons dû fermer le deuxième jour après l'ouverture en raison d'épuisement du stock. C'est vrai qu'il y a de plus en plus de supermarchés bio, mais le but de BelgoMarkt est de dynamiser l'économie belge et proposer des produits sains aux maximum de personnes. Matongé est un quartier multiculturel qui caractérise très bien la ville de Bruxelles et qui a un côté populaire. Notre clientèle ne se compose pas uniquement de personnes aisées. Notre clientèle est sensibilisée et préoccupée par la qualité des produits, ils trouvent que c'est une nécessité de manger sainement.

cafébabel: Quels sont les objectifs principaux de BelgoMarkt ? 

AH: Nous avons trois éléments qui sont d'une importance capitale : Le local, c'est-à-dire stimuler l'économie belge; le circuit court qui veut dire qu'il n'y a pas d'intermédiaires, peu de frais de transport et donc peu d'emprunt de carbone; et le vrac, donc pas de coûts d'emballage, ni de marketing.

cafébabel: Quels sont les futurs projets de BelgoMarkt ?

AH: Nous espérons développer notre logique zéro déchets. Pour cela, il y aura des nouveautés dans notre magasin à partir de septembre. Nous n'avons déjà pas de sacs plastique. Cependant, nous ne pouvons pas encore dire si nous ouvrirons d'autres magasins dans le futur, car nous avons encore beaucoup de choses à développer dans ce magasin-ci.