Babel France en 2008

Article publié le 20 janvier 2008
Article publié le 20 janvier 2008
Quoi de neuf du côté de La Parisienne en cette nouvelle année ? Avant toute chose : bonne année à tous, chers lectrices et lecteurs de La Parisienne, de la part de toute l’équipe : les rédacteurs, les traducteurs, les chroniques et ceux de l’ombre. Nous vous remercions aussi tous pour votre fidélité, qui en 2007 a fait de La Parisienne, le deuxième blog de la Babelsphère le plus lu.
Votre intérêt nous va droit au cœur.

Europe On The Ground à Paris, en décembre 2007.

C’est pourquoi nous avons décidé que 2008 sera l’année où La Parisienne continuera son développement, avec un programme on ne peut plus chargé.

Babel France à plein temps :

Depuis janvier 2008, Babel France n’est plus composée uniquement de bénévoles. Jean-Sébastien Lefebvre, le secrétaire général de l’association est maintenant salarié à plein temps, en tant que volontaire associatif. De quoi renforcer la structure et les activités de la rédaction locale.

Décrypter le débat franco-européen :

Mais à quoi va servir Jean-Sébastien ?

Tout d’abord à renforcer la structure même de Babel France, lui permettant d’être plus active et de viser plus haut. Le développement de l’opinion publique européenne passe par le local.

Travaillant en relation avec la Rédaction Centrale Européenne (aussi à Paris), l’objectif est d’européaniser le débat français. Il s’agira donc d’être réactif à ce qui se passe en France pour donner à ces évènements ou déclarations, une perspective européenne. Il faudra aussi scruter les actions de la France au niveau européen, histoire de voir par exemple, s’il n’y a pas ambiguïté entre le discours de nos politiques et ce qu’ils font réellement à Bruxelles…

Et puisque l’Europe est toujours pointée du doigt en France, comme la responsable de tous nos maux, pourquoi ne pas vérifier ?

Avec cette obligation de réactivité par rapport à l’information, le multilinguisme de La Parisienne va muter. Alors qu’il était doctrinaire, il va devenir « à géométrie variable ». Vous retrouverez donc toujours, dans toutes les langues, les articles de fonds, écrit par les nombreux contributeurs. Mais les posts concernant l’actualité, écrit le jour même ou de la veille, seront en premier lieu publiés en français pour n’être traduit que quelques jours plus tard.

Tous ces textes seront regroupés dans une section intitulée : France-Europe.

De nouvelles sections :

Pour que La Parisienne soit toujours plus complète, de nouvelles sections vont voir le jour.

« Paris sur le Vif » : au fil de ses chroniques, Soili décortiquera la vie quotidienne et les expériences d’une Erasmus finlandaise à la Sorbonne…Et il y a de quoi faire, au pays des mangeurs de grenouilles et de leur président hyperactif.

« L’Union européenne en vraie » : bien qu’inaugurée l’année dernière, cette section devrait prendre de l’importance, pour montrer les actions concrètes de l’UE pour ses citoyens. En particulier en France, pour que personne ne puisse dire « nan mais franchement, l’Europe ça ne sert à rien ».

« Présidence française de l’Union européenne » : le 1er juillet 2008, la France prendra la succession de la Slovénie, à la tête de l’UE, pour ce qui sera probablement une des dernières présidences tournantes, Traité de Lisbonne oblige. Alors que nous réserve le gouvernement français pour l’occasion ? Si l’ensemble des chefs d’Etat européens doit alors suivre la cadence du Président français, il risque d’avoir des arrêts maladies en cascade dans les chancelleries européennes…  

Défilé militaire sur les Champs Elysées en présence des 27 membres de l’UE, le 14 juillet 2007.

Viva Espana !

D’abord bilingue franco-anglais, puis trilingue avec l’italien et maintenant quadrilingue avec l’allemand, La Parisienne aspire à s’ouvrir à la péninsule ibérique, avec prochainement le lancement d’une version espagnole. La Parisienne n’oublie pas sa latinité ! Des traducteurs intéressés ?

Des conférences mensuelles à Paris :

La première expérience lors du Paris On The Ground fut un beau succès. « Quelle politique de la Ville pour quelle société ? », n’a pas attiré une foule digne d’un stade de France, mais le débat fut de qualité. C’est pourquoi, l’ambition pour 2008 est d’organiser un café-européen ou conférence tous les mois. Sûrement en partenariat avec d’autres associations européennes présentes sur Paris.

Ruth, modérant le premier débat de La Parisienne.

Vous retrouverez les annonces de ces évènements sur La Parisienne, et vous y tous d’ors et déjà invités.

Et il y a aussi dans les cartons, d’autres idées pour que Babel France devienne un acteur de la vie européenne à Paris.

Qui veut se joindre à nous ?

Avec une vingtaine de rédacteurs, six chroniqueurs radio et une autre vingtaine de traducteurs pour ses quatre versions, Babel France est toujours en recherche de nouveaux talents. Si vous habitez dans la région parisienne, n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre l’équipe. Et si vous êtes éloignés, de même ! Nous ne faisons pas de discrimination parisiano-provinciale.

Traduction, rédaction, organisation, discussion, il y a forcément quelque chose pour vous à Babel France !

Hasta siempre la victoria,

L’équipe parisienne.