Asexualité : et si on préfère les gâteaux ?

Article publié le 24 octobre 2011
Article publié le 24 octobre 2011
Du 23 au 29 octobre se tient l’Asexual Awareness Week pour attirer l’attention sur une orientation sexuelle encore peu connue : l’asexualité.

Les personnes qui ne ressentent pas le besoin d’avoir des relations sexuelles avec les autres se définissent comme asexuelles. A l’inverse du mode de vie célibataire dans lequel on décide de mener une vie sans sexe, l’asexualité est une orientation sexuelle que l’on ne peut pas influencer. Il faut en outre différencier l’asexualité de la peur du sexe due à des expériences négatives de même que des maladies qui influencent la libido ou qui rendent l’acte sexuel impossible. Tout comme pour les autres orientations, elle n’a pas de raisons.

1% de la population est asexuelle

Les asexuels ont probablement toujours existé mais leur nombre est peu élevé. Une étude de 2004 d'Anthony F. Bogaer a montré qu’ils représentent 1% de la population. En général, les autres ne remarquent même pas les membres de cette minorité ou les considèrent comme anormaux. Ce n’est qu’avec Internet qu’il leur a été possible de se mettre en réseau et de s’affirmer un peu plus.

©CaptainEvie/deviantart

En 2001, l’américain David Jay fondait AVEN, abréviation pour Asexual Visibility and Education Network. Sur ce site sont rassemblées des informations sur l’asexualité, le forum offre aux asexuels un espace d’échange, de discussion et bien d’autres choses. Au fil des ans sont apparus des sites construits sur le même modèle dans d’autres langues, entre autres en allemand, en français, en espagnol et en russe. Ces forums forment la plus grande communauté internet asexuelle. Il existe cependant des alternatives à l’AVEN : ces dernières années des blogs (la plupart anglophones) ont été mis en ligne et plusieurs chaînes youtube sont consacrées à ce sujet parmi lesquelles on peut citer Hot Piece of Ace, The Draper Ace  et la chaîne de Swankivy.

Tout cela ne signifie pas que les échanges de la communauté et ses efforts pour obtenir plus de visibilité se limite au monde virtuel. Sur les forums, des rencontres dans différentes villes sont organisées pendant lesquelles les membres sont invités à faire connaissance en personne. Les années passées, des groupes asexuels ont participé à plusieurs reprises à la Gay Pride, celle de San Fransisco et celle de Londres entre autres.

L’Asexual Awareness Week, qui a été organisée pour la première fois l’année dernière, a lieu en ligne et hors ligne : les asexuels sont incités à parler de leur orientation sexuelle pour la faire connaître. De plus, des groupes LGBT ont été sensibilisés. Cette année encore plus d’actions sont prévues, surtout dans les universités américaines, avec en particulier des projections du premier film documentaire sur le sujet : (A)Sexual.

Les gâteaux meilleurs que le sexe

Si on considère le fait que cette communauté permettant échanges et rencontres n’existe que depuis 10 ans, la quantité de symboles et de signes de reconnaissance existant est étonnante. Le plus ancien est probablement le triangle posé sur la pointe dont la partie inférieure est noire. C’est le symbole officiel de l’AVEN dont un membre du forum allemand s’est inspiré pour créer des pins portés depuis par quelques asexuels allemands.

Le signe le plus connu au niveau international est un anneau noir au doigt en guise de signe de reconnaissance. Depuis un peu plus d’un an, il existe même un drapeau dont le design a été soumis au vote des membres des forums du monde entier. Le modèle gagnant montre quatre rayures diagonales noire, grise, blanche et violette. Ce drapeau a été vu depuis à plusieurs reprises dans des événements asexuels (de même que dans le logo de l’Asexual Awareness Week de cette année).

©CaptainEvie/deviantartLe gâteau est un autre symbole, offert sur les forums aux nouveaux membres sous forme virtuelle. Il existe un émoticon mais il est d’usage sur le forum français de préférer poster des photos de gâteau dans le flux « Bienvenue ». Il est souvent souligné en blaguant que les gâteaux sont meilleurs que le sexe.

Il est aussi intéressant de jeter un œil aux expressions employées dans les différentes langues, le sens de certains mots a été modifié ou complètement changé. En anglais, le mot « ace » (dont le sens originel est l’as des jeux de cartes) est couramment employé comme abréviation et nom de code pour « asexual », c’est pourquoi l’as est aussi un symbole de cette communauté.

©thousandleaf0001/deviantart

En français, on utilise tout simplement les lettres A et S pour désigner les personnes asexuelles ou sexuelles, on lit souvent des phrases « je suis A », « ma copine est S ». En polonais, on appelle un asexuel « As » et au féminin « Aska ».

La communauté asexuelle est diverse et variée mais tous les membres ont un point commun : ils ne veulent pas de sexe, ils veulent faire reconnaître leur orientation et la faire respecter. Est-ce si grave de préférer les gâteaux ?

Photos: Une (cc)Wendy Nelson Photography/flickr; Texte ©CaptainEvie/deviantart; ©thousandleaf0001/deviantart; Video (cc)YouTube