Animaux et politiques : l'avenir en commun

Article publié le 20 avril 2017
Article publié le 20 avril 2017

Pris par l'enjeu à 3 jours du premier tour des élections présidentielles en France, on a un peu pété les plombs. Nous avons décidé de dévoiler le côté sauvage des candidats en cherchant l'animal qui pourrait révéler leur mandat. Tentative d'explications...

Retour en 2012. François Hollande est alors considéré, un peu à contre coeur, comme un nouvel espoir pour la France et pas encore comme le président le moins populaire dans les mémoires vivantes. Et voilà que tout à coup, quelques esprits audacieux le comparent à... un wombat. Ils iront jusqu'à créer un Tumblr baptisé « Wombats That Look Like François Hollande » qui révèle à plusieurs reprises la similitude entre l'homme politique et l'animal. Mais au delà de la ressemblance physique - la démarche dandinante et l'attitude timide - Hollande semble vraiment être la réincarnation d'un wombat sous une forme humaine.

Aujourd'hui, alors que le premier tour de l'élection présidentielle française approche, nous avons décidé de dévoiler le côté sauvage des candidats et de retrouver l'animal qui convient le mieux à chacun des cinq principaux prétendants...

(Déplacez le curseur pour découvrir chacune des images)

Marine Le Pen

Le nombre d'attaques de requin dans l'histoire de l'humanité est incroyablement bas, mais du fait d'un certain battage médiatique, la plupart des gens sont effrayés à l'idée que cela se produise. C'est la même chose avec le Front National en France. Et à cela on peut même ajouter d'autres comparaisons : l'approche de la mort, ce regard dur, ce léger rictus et ces dents carnassières, ou encore le fait que le FN risque de mourir s'il ne s'agite pas. Et Marine ? Non, ça ne peut pas être qu'une coïncidence...

Emmanuel Macron

Populaire, à la fois jeune et vieux, pas vraiment à droite et pas vraiment à gauche... Emmanuel Macron, le leader d'En Marche ! est à l'image du chiot fidèle qui tente de faire de son mieux pour plaire. L'oeil brillant d'un enthousiasme contagieux à l'égard de l'Europe produit un sentiment : même lorsqu'il salit le tapis de temps à autres, il est difficile de rester longtemps fâché contre lui.

Jean-Luc Mélenchon

À l'âge de 65 ans, Jean-Luc Mélenchon, chef du jeune parti La France Insoumise, est un des plus vieux candidats de cette élection. Et quel animal représente plus la sagesse de l'âge que le hibou ? Ajouté à cela son regard fixe et ses yeux écartés, sa manie à pencher la tête de droite à gauche tout aux long des débats et interviews, et là, la ressemblance devient troublante.

François Fillon

Pour être honnête, nous avons choisi cette chèvre pour sa magnifique paire de sourcils. Mais ce que nous avons vu chez elle, et ce que nous avons le plus retenu du candidat des Républicains, ce n'est pas le nombre de scandales qui le poursuivent - entre les 13 000 € de costumes ou les emplois fictifs familiaux - mais l'entêtement dont fait preuve la vieille chèvre lorsqu'elle est déterminée. Généralement, elle baisse la tête et continue de charger.

Benoît Hamon

Compte tenu de son nez particulier, il était évident que le candidat du Parti socialiste allait se retrouver associé à un oiseau. Et bien qu'il pourrait sembler cruel de peindre Hamon en une sorte de charognard, on ne peut écarter cette image. En effet, alors que la côte de satisfaction du président sortant (PS) avoisine les 4% et que Mélenchon rassemble de plus en plus à gauche, il faut admettre que le Parti se retrouve dans une situation difficile. Mais combien de temps Hamon pourra-t-il se nourrir des restes de Hollande ?