Angela Merkel positive à l'issue du Sommet

Article publié le 17 décembre 2010
Article publié le 17 décembre 2010
Par Pierre Fagnart Détendue, souriante, Angela Merkel est revenue lors d'une conférence de presse sur les conclusions du Conseil européen de ces 16 et 17 décembre. La chancelière se veut résolument positive. Bien sûr, l'Union n'est pas encore sortie de la crise, mais les perspectives d'avenir ne sont pas noires pour autant.

Angela Merkel a semblé satisfaite du déroulement du Conseil européen, essentiellement centré sur l'établissement d'un mécanisme anti-crise. « L'important était d'assurer la stabilité de la zone euro dans son ensemble », expliquait-elle lors d'une conférence de presse. « Nous avons établi un parapluie de sauvetage de l'euro ».

Les débats sur la situation économique de l'Union ont tourné autour de deux points: il fallait mettre à profit les potentialités de croissance et assurer la convergence des politiques économiques nationales.

Interrogée par une journaliste espagnole sur les perspectives pour 2011, Angela Merkel se voulait positive : « on ne peut établir de perspectives concrètes pour l'année prochaine, mais j'ai été impressionnée par les mesures prises par l'Espagne et le Portugal. 2011 sera une année de réformes. L'Union tend vers une plus grande culture de stabilité ».

La chancelière allemande est aussi revenue sur l'état des relations entre les partenaires européens. Elle n'a pas hésité pas à tirer des conséquences bénéfiques de la crise, évoquant un rapprochement entre les États membres. « Les difficultés auxquelles a été soumise la zone euro, c'était une chose nouvelle. Il faut du courage politique pour faire avancer les choses dans ces conditions. Chaque délégation nationale a fait preuve de bonne volonté ».

Et la chef du gouvernement allemand de conclure, en forme d'espoir: « nous sommes unis pour notre bonheur ».