Amour toujours

Article publié le 23 août 2006
Article publié le 23 août 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Si l’amour est la plus belle chose du monde, chaque Européen le ressent pourtant différemment. Les Français lancent souvent des fleurs afin de parvenir à leurs fins et séduire la créature de leurs rêves. Mais le langage sentimental peut être plus pragmatique. Outre-rhin, l’amour passe par l’estomac « durch den Magen », justifiant les papillons dans le ventre des cœurs transis. Cupidon en Espagne arrive par la cuisine, « el amor entra por la cocina. » En Grande-Bretagne, c'est l’absence qui fait grandir l’amour car elle soude les cœurs (« absence makes the heart grow fonder »). Pour les Allemands, le sentiment ignore les frontières et grandit dans l’éloignement («kennt Liebe keine Grenzen» et «wächst durch die Ferne».) Dans l’Hexagone curieusement, loin des yeux, loin du cœur. Et si vous désespérez de trouver l’âme sœur, restez zen : selon le proverbe russe, «   », tôt ou tard chaque pot trouvera son couvercle.