Amber Smith, une perle venue de Hongrie.

Article publié le 28 mai 2010
Article publié le 28 mai 2010
Les Hongrois d’Amber Smith sont notre coup de cœur du festival Europavox 2010. Ce groupe pop-rock créé en 2000 par le chanteur-compositeur Imre Poniklo a su, depuis, faire son bonhomme de chemin : cinq albums et une carrière internationale : Europe, Japon et États-Unis. Un groupe à découvrir absolument.

À leur arrivée sur scène, look tout à fait décontracté et pas de mise en scène ou en lumière spéciale. Les membres du groupe sont assez jeunes et pour tout dire, sur le coup, nous avons eu l’impression de voir le groupe du bal de fin d’année du lycée. Mais dès qu’ils ont commencé à jouer, c’est une autre histoire ; look jeune mais loin d’être des débutants !

Amber_Simth__1_.jpg Comme toute la salle, nous avons été rapidement captivés par un son prenant et une rythmique d’une grande énergie et d’une diversité surprenante. Par moments, on divine clairement une grosse influence des derniers albums de Dépêche Mode. C’est aussi un groupe qui joue le perfectionnisme à fond, ajustant la sonorisation aux spécificités de chaque morceau.

Pas de mise en scène loufoque ou de jeu de scène exubérant de la part du chanteur. Ils sont tous présent sur scène, vivant leur musique mais sans sur-jouer. Contrairement à bon nombre de chanteurs égocentriques et un poil mégalo, Imre Poniklo laisse volontiers la vedette à ses musiciens, aussi bien pour des solos que pour le chant.

Amber_Simth__2_.jpg Les Amber Smith sont pleins de gentillesse et d’humanité. Malgré sa mince maîtrise du français, le meneur a tenu à parler à son public dans sa langue ; de gros efforts qui font chaud au cœur. Et quand le français « ne suit plus », c’est d’un anglais soutenu de mimiques qu’il invite le public, un peu timide au départ, à se rapprocher de la scène. Une belle simplicité qui fait plaisir à voir et qui brise la glace de ce début de soirée. Au final, un public conquis qui les aurait écoutés avec plaisir jusqu’au bout de la nuit.

Aude Delignères et Néo Philduvan.

Photographies :

http://www.myspace.com/ambersmithmusic