Allez Hop! On resort! 

Article publié le 4 mars 2016
Article publié le 4 mars 2016

Ca y est, le mois de mars est déjà entamé, déjà amputé de presque une semaine, le printemps approche et avec lui cette envie intarissable de mettre le nez dehors de se bouger, se libérer de l’hibernation hivernale forcée.

Brise les chaînes du froid, les barreaux de cette prison de glace et viens annoncer, chanter le printemps avec nous ce week-end !  

50 Portraits de Bruxelles à Paris, et vice versa 

Dès ce soir, que dirais-tu d’un vernissage à Molenbeek, ce quartier si décrié ces temps-ci et pourtant si riche ? Sors un peu des sentiers battus et invite toi à une vraie soirée mondaine… ou presque ! Château flamboyant, parc verdoyant, personnalités célèbres du monde de la culture, on s’y croirait : Le château du Karreveld accueille l’exposition du photographe Christophe Vootz qui lie Bruxelles à Paris, par l’intermédiaire de Molenbeek, sans la moindre allusion aux attentats terroristes (si si c’est possible !). Ces « 50 portraits de Bruxelles à Paris et vice versa » ornent les murs de cette splendide bâtisse et de nombreux modèles seront présents ce soir pour inaugurer cette exposition qui montre des visages connus, qui montre Bruxelles et Paris autrement et offre au photographe une mise en abîme audacieuse : « faire une image de visages qui sont déjà des images ».

Claudia Cardinale et Philippe Torreton t’attendent donc à 18h sur les marches du château, va vite te préparer ! 

La nuit au musée feat. La fièvre du samedi soir

Demain soir d’autres palais t’ouvrent leurs portes pour toute une nuit, jusqu’à t’en donner la fièvre ! C'est la Museum Night Fever. Pas moins de 24 Musées t’offrent ce qu’ils ont de plus insolite et ce pour la modique somme de dix euros (si tu acquières ton pass avant ce soir). Et si tu ne te sens pas une âme et une forme de marathonien de la culture, laisse nous te suggérer notre petite sélection d’incontournables :

Pour le cinéphile qui sommeille en toi tout d’abord, la CINEMATEK rejoue toute l’histoire du cinéma, des films les moins connus aux plus grands classiques du cinéma belge et international. Et ce jalonné toutes les demi-heures par une performance tout droit sortie des années 1920, dans laquelle les élèves de l’école de Théâtre Lassaad réinventent le cinéma muet. Un aller-simple pour un voyage dans le temps !

Pour assouvir la petite faim à laquelle tu ne pourras échapper au cours de cette nuit intense, le plus bel immeuble de Bruxelles (et je pèse mes mots, au diable le relativisme) te propose d’allier musique et chocolat pour une expérience au service de la science. J'ai nommé le Musée des Instruments de Musique, dit MIM. L’universitaire Felipe Carvalho, doctorant à l’ULB étudiant la relation intime entre sons et images d’une part et mets et breuvages d’autre part, a besoin de toi pour jouer les cobayes, déguster une barre de chocolat sur un doux air de piano. Donne-toi donc corps et âmes à la science.

Pour découvrir sous un nouvel angle les lieux que tu sillonne chaque jour, le partenariat entre le BIP (Brussels Info Place) et le Medex (Musée éphémère de l’exil) est une occasion rêvée : main dans la main avec les réfugiés du Petit Château et des artistes bruxellois, ils ont récoltés les micro-histoires de ceux qui, en exil, attendent d’être accepté ici, administrativement comme socialement. Ils nous livrent, cette nuit seulement, leur perception de cette ville, européenne, étrangère, sécurisée et pourtant accueillante. Laisse toi dépaysé par ton imprévisible « chez-toi ». 

La Halle Saint Géry, nouvelle caverne d'Ali Baba

Pour dimanche, l’After-Party de la MNF se terminant à une heure raisonnable, peut-être plus raisonnable que ton état à son issue, il te restera (quand même) assez d’envie pour le nouveau Brussels Vintage Market de ce mois de mars.

On ne le présente plus, il s’agit déjà de la 62ème édition et toujours dans une ambiance hautement chaleureuse ! Impossible de ne pas dénicher une pièce unique pour rehausser les tons de ta garde robe. Et surtout, personne n’y va pour la seule marchandise, la Halle Saint Géry qui abrite ce bazar aux milles trésors vaut à elle seule tout l’effort du monde pour te sortir de chez toi.  Cet ancien marché couvert de la fin du XIXème est l’incarnation même du style néo-renaissant flamand, balcons, terrasses, rambardes en fer forgé, façades de briques aux couleurs chaudes, tout nous attire à l’intérieur… pour prendre part au vacarme des (très bonnes) affaires !