Aistė Diržiūtė, la Marion Cotillard lituanienne

Article publié le 20 février 2015
Article publié le 20 février 2015

Aistė Diržiūtė est née dans une petite ville perdue de Lituanie. Pour la jeune actrice, « soit tu suis la foule, soit tu suis ton propre chemin ». Avec son premier grand rôle dans The Summer of Sangailé, elle montre qu'en effet, elle n'a pas peur de sortir des sentiers battus.

Un visage rond enserré de larges boucles, de grands yeux bruns, Aistė Diržiūtė a des petits airs de Marion Cotillard, le pétillant en plus. Le parcours de l'actrice française oscarisée à Hollywood a de quoi faire rêver cette jolie jeune femme de 23 ans tout juste débarquée de sa Lituanie natale. Ses premiers pas au cinéma dans le très aérien film d'Alanté Kavaïté The Summer of Sangail lui ont valu de faire partie des European Shooting Stars, un prix qui distingue chaque année dix jeunes acteurs aux débuts prometteurs lors du Festival international du film de Berlin.

Dans ce film sélectionné dans la section Panorama de la Berlinale et primé au dernier festival de Sundance, Aistė Diržiūtė électrise l'écran avec son aura solaire et un jeu tout en subtilité. Elle y campe un second rôle, celui d'Auste, une ado bien dans ses baskets qui habite la campagne lituanienne. Un été, celle-ci s'éprend d'une visiteuse de passage, la mystérieuse et torturée Sangailé (jouée par le sylphide Julija Steponaitytė). Le spectateur suit les balbutiements de leur romance juvénile qui se révèle doucement entre affres de l'adolescence et découverte du corps, de ses limites à ses désirs inavoués. Le personnage d'Auste se dessine au coin d'un sourire, dans un regard ou à travers un geste pesé. Pour l'intérprêter, Aistė Diržiūtė n'a pas hésité à sortir de sa zone de confort et à se mettre à nu, au sens propre comme au figuré...

cafébabel : Qu'est-ce que ça fait d'être ici aujourd'hui, à la Berlinale, et d'avoir tous les yeux rivés sur soi ?

Aistė Diržiūtė : J'ai l'impression de vivre un rêve. Ce n'est pas évident parce que je me considère comme une personne normale et d'un seul coup, je dois sourire, faire attention à mon apparence... C'est dur d'être une star ! (rires) C'est un très belle opportunité, les portes sont ouvertes, je dois juste décider d'y aller ou pas ! Mais la réussite en tant qu'acteur, c'est aussi pour beaucoup une affaire de chance.

cafébabel : Quelles ont été tes premières impressions à la lecture du scénario de The Summer of Sangailé ?

Aistė Diržiūtė  : J'ai lu le scénario d'une traite et j'ai tout de suite envoyé un SMS à la réalisatrice pour dire « C'est d'accord ! » C'est vraiment une histoire touchante qui peut paraître girly au premier abord, mais qui parle en fait de choses très importantes. Moi-même, j'ai eu beaucoup de problèmes à l'adolescence et en lisant le scénario, je me suis dit que c'était l'occasion d'en parler, que je pourrais aider d'autres adolescents à comprendre qui ils sont vraiment. À l'époque, j'aurais eu besoin de voir un film comme celui-ci.

cafébabel : Ton personnage Auste fait exister celui de Sangailé, il lui permet de se révéler à lui-même, de s'épanouir et de mûrir. Peux-tu nous en dire plus sur ton personnage ?

Aistė Diržiūtė  : Auste est un vrai volcan, elle est pleine d'énergie. On dirait parfois qu'elle sort d'un conte de fées. Elle a un style très fifties. C'est une personne pétillante, très optimiste, qui aime aider les autres. Elle ressemble un peu à un nounours en fait ! Il y a beaucoup de moi en elle. Comme elle, j'aime prendre soin des autres et j'ai une vision optimiste de la vie : ce qui doit arriver arrivera et ce sera pour le mieux. J'ai beaucoup discuté avec Alanté, la réalisatrice, sur la manière d'exprimer cet optimisme, pas seulement directement, mais de façon plus implicite.

cafébabel : The Summer of Sangailé est un film très sensuel qui raconte la découverte du corps et de la sexualité. Est-ce que les scènes de sexe avec ta partenaire à l'écran, Julija Steponaitytė, ont été difficiles à jouer ?

Aistė Diržiūtė  : Non. À partir du moment où j'ai compris pourquoi ces scènes étaient essentielles au film, ce n'était pas un problème. Et ce n'était pas si difficile parce que je m'y suis préparé. J'ai regardé la série The L world, j'ai discuté avec mes amis homosexuels... Je voulais vraiment que ces scènes reflètent la réalité. J'espère que les gens comprendront que ce qu'il y a entre Auste et Sangailé, c'est de l'amour et qu'on n'a pas besoin de se poser la question : est-ce que c'est ok ou pas ? Non, c'est juste de l'amour.

cafébabel : Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

Aistė Diržiūtė  : La prochaine étape maintenant pour moi, c'est l'international. La petite actrice lituanienne doit conquérir l'Ouest ! J'ai envie de challenges, de jouer des personnages historiques. Mon rêve serait de jouer aux côtés de Marion Cotillard ou de Meryl Streep, ou avec le réalisateur Lars von Trier...

Cafebabel présent sur la 65e édition de la Berlinale

Les films, on adore. Des critiques pointues, des interviews avec les stars de demain et nos impressions au pied du tapis rouge du Palais de la Berlinale. Retrouvez notre rubrique quotidienne directement également sur notre page  Facebook et @CafebabelBerlin.