Affaires européennes : un ministre «très à l’Ouest»

Article publié le 14 juin 2012
Article publié le 14 juin 2012
Par Lucie Dupin A peine élu député dans la Manche dès le premier tour des législatives, Bernard Cazeneuve, ministre chargé des affaires européennes dans le gouvernement Ayrault, a, de fait, été conforté dans ses fonctions. Pour s’installer dans son rôle, il a profité de la session plénière du Parlement européen pour faire un passage à Strasbourg.
Un rendez-vous manqué fin mai pour cause de réunion au sommet, et qu’il a rattrapé cette semaine.

Une rencontre avec les présidents de chaque groupe parlementaire a pu jeter les bases de la méthode à adopter pour le cabinet du ministre Bernard Cazeneuve. « Un travail régulier avec le Parlement et des venues à Strasbourg lors des sessions plénières », voilà le programme affiché du Ministre chargé des Affaires européennes. Reçu par la Ville de Strasbourg, il a rappelé l’attachement français à Strasbourg comme capitale européenne et siège du Parlement.

« Le Gouvernement aime Strasbourg »

Pour Bernard Cazeneuve, « la position de Strasbourg comme trait d’union historique avec l’Allemagne n’est plus à justifier » et défendre la capitale alsacienne, « c’est réaffirmer l’esprit des Traités. Cela implique la mobilisation de l’ensemble du Gouvernement », notamment sur la question suspendue du contrat triennal, autour duquel « des négociations sont en cours ». Concernant la desserte de Strasbourg en termes de transports, le ministre a souligné que « certains dossiers ne relèvent pas de la compétence exclusive du Quai d’Orsay car transversaux ». En tant que Cherbourgeois*, « très à l’Ouest, …. du moins géographiquement », Bernard Cazeneuve a ajouté « apprécier l’urbanisme de Strasbourg. Et pour reprendre une référence de François Mitterrand, l’Europe, c’est la ville. En tant que lieu de rencontres, de confrontations, d’échanges et de potentiel créatif, Strasbourg incarne la fonction ». Une expérience strasbourgeoise que le Ministre chargé des affaires européennes s’apprête à renouveler début juillet, pour rencontrer, cette fois-ci, les représentants du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des droits de l’Homme. Autres atouts européens de Strasbourg.

Bernard Cazeneuve a été élu maire de Cherbourg en 2001

Photo : Lucie Dupin.