A quand la libéralisation du...cannabis

Article publié le 23 mai 2009
Article publié le 23 mai 2009
Ca y est. Les partis ont enfin déposé leurs listes officielles. Fini les marchandages entre copains, maintenant il va falloir un peu mouiller la chemise devant les électeurs (enfin espérons). Si les grandes machines politiques ont toutes les chances de rafler la mise, de nombreuses formations ont émergé et réussi à présenter une ou plusieurs listes. Pour vous, Noway!
va scruter quelques uns de ces OVNI qui, on le veuille ou non, font parti du jeu démocratique.

Notre premier choix s'est parti sur une liste intitulée: Cannabis sans frontières.

Leur campagne a été officiellement lancée le 9 mai dernier (qui était aussi la journée de l'Europe, tout un symbole), lors de la 10ème marche mondiale du cannabis. Si seulement une dizaine de personnes avaient répondu à l'appel, cela n'a pas découragé les militants, qui ont maintenant officiellement déposé une liste pour les élections européennes dans la région Ile de France, avec pour intitulée: Cannabis sans frontières. Assez original quand même. Reste juste à savoir maintenant si elle va être déclarée conforme au code électoral.

11

Leur revendication première, vous l'aurez compris, repose avant tout sur ce principe: la légalisation de cette substance, illicite en France, mais légale au Pays-Bas. Parmi les arguments: un débat démocratique parlementaire qui permettrait de définir les règles d'utilisation claires, une culture réservée à titre personnel et l'idée d'un usage thérapeutique. Aussi, cela permettrait, toujours selon CSF, à la police de se concentrer sur les domaines vraiment importants. Petite erreur dans le plaidoyer tenu par un des membres du collectif: il est évoqué que la légalisation de la culture de la plante de cannabis permettrait de favoriser l'agriculture et ce qu'on appelle aussi le "chanvre" pourrait servir à d'autre usages (matériaux composites, etc). Le seul problème c'est que cela existe déjà, puisqu'il est possible en France de trouver des champs entier de chanvre à la différence que le taux de THC (molécule responsable de l'effet "ça plane pour moi") est réduit à presque rien. Pour ceux qui rêverait de voir un champ entier de cannabis (même fictif), la principale région productrice en France est le Maine-et-Loire. Chose intéressante, , un des membres de CSF dénonce le fait que l'impression des listes et des programmes (selon le nombre d'électeurs) est à la charge des partis. Intéressant, car information peut évoquer, et sur laquelle nous reviendrons plus tard. Quoiqu'il en soit, CSF a trouvé une astuce, n'ayant pas les moyens d'imprimer autant de papier: permettre aux citoyens de télécharger son bulletin et tout et tout sur le net. Ce qui est légal.

dans une vidéo

Dans cette autre vidéo qui suit, les déclarations au mégaphone de Farid Ghehioueche (tête de liste Ile de France) du début donnent aussi un accent de gauche, rappelant à souhait mai 68. Est dénoncé aussi, la politique répressive qui existe en France. Tout cela laisse penser que le fumeur de cannabis du XVIe arrondissement à peu de chance de voter pour Cannabis sans frontières.

Cannabis Sans Frontieres - ParisPour plus de détails sur cette liste, .

voici son site Internet

Une telle légalisation rendrait peut-être l'Europe plus funky aux yeux des citoyens. Après tout.