A la faveur de l'automne... ou le juke-box automnal de Berlin

Article publié le 21 octobre 2014
Article publié le 21 octobre 2014

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Il faut voir les choses en face : à Berlin, l'automne a complètement balayé l'été. Le choix est laissé à chacun de penser que l'automne amène la dépression ou que les feuilles dorées embellissent le paysage et le moral. Cette saison ambivalente a depuis toujours inspiré de nombreux musiciens. Cafébabel Berlin a créé sa playlist. Soyez à l'écoute !

Comment ressentait-on une belle balade automnale dans des rues rouges et or dans les années 60 sous emprise de LSD ? Même si la troisième saison de l'année est belle sans effets psychédéliques, les Kinks ont fait l'expérience pour leur chanson d'automne. Pour tous ceux qui veulent se mettre dans l'ambiance et attaquer sur quelque chose d'abstrait : Les Kinks, Automn Almanac (1967).

Vous avez quelque chose d'important à dire mais vous n'osez pas - et cela pendant des jours ou des semaines. Un jour ou l'autre, il sera trop tard, non ? La chanson des "Bombay Bicycle Club" vous inspirera peut-être pour affronter paisiblement l'automne et pour enfin oser. Bombay Bicycle Club, Automn (2009).

Qu'il s'agisse de longues promenades dans les feuilles colorées, des derniers moments pour profiter des rayons du soleil au bord de la Spree ou des dernières randonnées à vélo : les adieux de toute sorte semblent se multiplier. Et si ce n'était que le déménagement vers une autre ville ? Milo Greene, Automn Tree (2012).

Berlin n'est certes pas New York mais on peut leur trouver certaines ressemblances : la scène musicale et artistique, les hipsters, la gentrification, la fashion week. Et même si la chanson "Autumn à New York" parle de l'automne dans une autre métropole - avec un peu d'imagination -, elle correspond aussi très bien à ces journées d'automne durant lesquelles on peut s'installer quelques minutes à la terrasse d'un café à Berlin. Chet Baker, Autumn in New York (1954).

Beaucoup d'artistes renommés ont repris, bien avant Eric Clapton, la chanson "Autumn Leaves". Datant de 1945, elle fut composée par Josep Kosma et Jacques Prévert. Depuis toujours, la séparation est difficile. D'autant plus vrai quand il s'agit d'un parfait amour d'été que le temps a rendu inoubliable. Eric Clapton, Autumn Leaves (2010)

Même sans paroles, Jon Hopkins a réussi à composer un hymne à l'automne très particulier. Exprime-t-il la nostalgie de l'été ou bien la jouissance d'une promenade sur une colline aux couleurs automales ? Il appartient bien sûr comme toujours à l'auditeur de trancher. Jon Hopkins, Autumn Hills (2008).

Cafébabel Berlin lance le juke-box

Lassé des meilleurs tubes, des chansons qui passent en boucle sur les ondes radio ou des playlists de Spotify ? A partir d'avril 2014, nous vous présentons dans la rubrique Jukebox de jeunes musiciens, DJs et live-acts berlinois qui vous proposent du "jamais entendu". Plus de morceaux et de playlists sur Facebook et Twitter.