9/11 : des Simpson aux OVNI, les plus folles théories sur les attentats

Article publié le 9 septembre 2011
Article publié le 9 septembre 2011
Dans deux jours, une grande partie de la planète se recueillera à l'occasion du dixième anniversaire des attentats contre les Etats-Unis. Mais, loin des cierges, les théories du complot continuent d’abonder. Dans leur sillage, cafebabel.com publie « Il était une fois le 11 Septembre » ou le florilège des plus folles histoires révisionnistes.

Le chiffre 11

Une chaîne de mail tournait déjà en boucle à partir de 2002-2003 informant le quidam encore tout tremblant que chacun des noms New York City, George W Bush, Afghanistan ou encore Ramsin Yuseb  (un terroriste qui menaçait déjà de détruire les tours jumelles en 1993, ndlr) contenait 11 lettres…bon bah voilà.

Il y a-t-il un portable dans l’avion ?

David Ray  Griffin, chantre de la théorie du complot et (forcément) professeur de théologie à l’université de Claremont (Etats-Unis) a souligné dans un de ses neuf livres, qu’il était impossible de laisser un message vocal en plein air avec un mobile. Ainsi, Barbara Olson, feu (?) journaliste américaine de la chaîne Fox News et passagère du vol 77 American Airlines n’aurait jamais pu passer d’appel à son mari et à l'avocat général des États-Unis avant de mourir. Sauf qu’écrire 9 bouquins et ne pas savoir qu’ils existent des téléphones insérés dans les sièges des avions, c’est limite David.

La démolition contrôlée

Steven E. Jones est formel. Ce physicien américain et (forcément) mormon, par ailleurs membre du mouvement Scholars for 9/11 Truth & Justice, argue, à grands coups de conférence, que le World Trade Centre a été détruit à l’explosif. Sinon, un mormon est un chrétien qui pense que Jésus-Christ a séjourné aux Etats-Unis après sa résurrection...

Mars attaque

Beaucoup ont vu. Du coup, You Tube et Dailymotion ont été pris d’assaut par les fans de Signes, Distict 9 ou Paul (c’est selon) montrant, expliquant, détaillant, l’apparition d’OVNI lors de la chute des deux tours. Comme celle-ci où entre 0’27 et 0’30, un étrange appareil en lévitation se fait la malle en douce…

Israël savait…

Aucune source tangible mais beaucoup d’assertions. C’est une évidence. Aucun Juifs n’est mort dans les attentats. Donc le Mossad était au courant. Une thèse colportée par Thierry Meyssan, auteur de L’Effroyable Imposture. Une thèse déboutée par Rue89

Les Simpson aussi.

Adam Frucci, a écrit un article, posté sur le site Split Sider, le 11 octobre 2010, à 13h40. Avant lui, des vidéos ont été postées sur You Tube notamment par une chaîne répondant au doux nom de « 1killuminati ». Sur la vidéo, Lisa, la fille d’Homer, brandit un journal avec un 9. En arrière fond, les tours jumelles. « Ouh punaise ! »

Le déni grossier

C’est simple. Dean Hartwell nie tout en bloc. Dans deux livres Planes without Passengers: the Faked Hijackings of 9/11 et Osama bin Laden Had Nothing to Do with 9/11, il arrive à soutenir que d’une part le Pentagone a été détruit par un missile et que d’autre part, deux avions détournés n’ont jamais atterri tandis que les deux autres se sont posés en secret. Sinon, selon lui, personne n’est mort: « Les personnes qui sont montés dans les avions n’étaient que de simples agents et on leur a donné de nouvelles identités. Le gouvernement a orchestré de fausses attaques pour effrayer la population. Nous avons vu des images horribles à la télévision dans l’unique but de provoquer notre consentement aux guerres d’Afghanistan et d’Irak ». Lire l'article du Guardian.

Ces sept points n'auraient jamais vu le Web sans les recherches effrénées de Simon Benichou.

Photo: Une (cc) against the tide/flickr; Vidéos : Démolition contrôlée (cc) HYENEQUIRIT/youtube; OVNI, (cc) catsjam/youtube Meyssan,(cc) kamusall/youtube; (cc) MrTheTruther/youtube