5 remèdes pour échapper à l'automne... en lisant !

Article publié le 2 octobre 2015
Article publié le 2 octobre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

L'été tant attendu, malgré le parfum de vacances qui flottait encore dans l'air en septembre, nous a définitivement tourné le dos. Inutile de le nier : ça y est, l'automne, le « lundi gris » des quatre saisons, a pointé le bout de son nez.

À cette période de l'année, beaucoup d'entre nous s'enferment dans la routine qui s'installe à nouveau et met fin aux illusions estivales. Mais pour éviter cela, j'ai élaboré une stratégie infaillible : se réfugier dans les livres.

Au début de l'automne, l'enthousiasme estival laisse souvent des traces dans notre esprit sous la forme de projets, d'idées, de nouveautés à l'occasion de la nouvelle année (parce qu'on le sait, le vrai jour de l'an, c'est en réalité le premier septembre). Cependant, elles perdent de l'importance à mesure que les semaines passent, et que nous sommes assaillis par des pensées telles que : « mais je n'aurai jamais le temps » , « travail, études, courses, cuisine, maison, télé, ah, et il y avait le cours de yoga mais... non, je n'y arriverai pas », « et puis après si ça ne me plaît pas ? », « je change d'avis tellement vite ». Et ainsi de suite.

Un mois potentiellement dangereux. À  moins que...

Je ne vais pas me lancer dans un débat philosophique à propos du mal-être de l'homme moderne enfermé dans sa routine. D'autres l'ont déjà fait avant moi, et si vous êtes des lecteurs curieux, je suis certaine que vous trouverez de quoi lire à ce propos.

Et si vous ne l'êtes pas ? Et bien, je crois qu'en chaque être humain sommeille un lecteur curieux, et qu'il suffit d'y mettre un peu du sien pour éveiller ce don. Il faudra seulement vous inquiéter si vous ne possédez pas le gène de la curiosité. À ce moment-là, vous êtes sûrement des extra-terrestres (et vous ne savez pas ce que vous perdez).

Mon conseil pour vivre au mieux cet automne, ce lundi destructeur de la fantaisie et de la créativité, c'est de stimuler votre matière grise grâce à la lecture afin de devenir des formidables soldats anti-routine. Voici quelques pistes, réparties en fonction de vos goûts, de vos traits de caractère ou de vos névroses.

1. Chocolat amer, de Laura Esquivel

Pour les amoureux des mets et de la cuisine, de la fantaisie, des hispano-sud-américains, d'histoires d'amour impossibles mais pas trop.

Le livre de cet écrivain mexicain, spécialiste des arts culinaires, empreint du réalisme magique typiquement sud-américain, vous transportera dans un monde proche et lointain à la fois. Grâce à sa plume légère et romantique, elle vous fera vivre une passionnante histoire d'amour ayant la cuisine pour toile de fond. Il n'y a rien de mieux comme antidote lorsque les températures chutent. Miam.

2. Le Hobbit, de J.R.R. Tolkien

Pour les enfants, les adolescents, et pour ceux qui, comme moi, grandissent et se rendent compte à quel point le passage à l'âge adulte est difficile, mais qui attendent impatiemment qu'un sorcier frappe à leur porte et leur propose de partir à l'aventure.

Grand classique de la littérature fantastique, Le Hobbit est un livre plaisant, divertissant, émouvant, sans jamais être ennuyeux. En somme, c'est tout ce que l'on attend d'un roman de ce genre. À dire vrai, c'est aussi un allié de choix pour lutter contre la banalité du quotidien souvent associée à l'automne (qui, en fin de compte, n'est pas si banal que ça, seulement il n'y a ni aigles géants, ni dragons qui parlent, ni elfes ivres). Seul point noir, il n'y a aucune figure féminine emblématique. Mais honnêtement, ça ne m'a pas dérangée.

3. Lysistrata, d'Aristophane

Pour les adeptes des comédies légères, un brin osées, mais jamais vulgaires, que seuls les grec savent nous offrir, mais surtout pour ce côté « suffragette » qui sommeille en chaque femme (et qu'il est toujours bon de faire resurgir lorsque le train-train automnal recommence).

De tout temps considéré comme un classique de la comédie de par son style direct, désopilant et entraînant, ce livre vous fera découvrir Athènes en 411 av. J.-C. et les problèmes de l'époque, notamment la guerre qui l'affaiblissait alors depuis des années. C'est dans ce cadre qu'Aristophane, en maître du rire, met en scène une coalition de femmes grecques qui, fatiguées de  devoir se plier à la volonté de leurs hommes têtus et belliqueux, décident d'adopter une stratégie pour le moins étrange mais explicite : la grève du sexe. Je vous laisse découvrir qui en sortira vainqueur.

4. Un, personne et cent mille, de Luigi Pirandello

Pour ceux qui ont besoin d'une petite claque. Pour ceux qui sont trop sérieux, trop carrés, trop dogmatiques. En gros, trop quoi.

Ce classique de la littérature du 20e siècle est littéralement un voyage sur la remise en question du soi, la folie lucide, la déformation de la réalité et la destruction du moi du protagoniste. Vous entamerez avec Vitangelo Moscarda un parcours expérimental où vous ne vous ennuierez pas une seconde, et qui sera digne d'un trip hallucinatoire. Une parenthèse saisissante dans votre automne, qui ne sera plus le même. Un labyrinthe fascinant dont vous aurez à trouver la sortie, à supposer que vous ne deveniez pas fou avant... Pour ma part, je crois être encore dedans.

5. La Conquête de l'Amérique : la question de l'autre, de Tzvetan Todorov

Pour les passionnés d'histoire, d'anthropologie et de philosophie. Ou plus simplement, pour tous ceux qui ont toujours été fascinés par les mystères des civilisations précolombiennes et de leur disparition soudaine, mais qui étaient trop paresseux pour aller plus loin.

Saviez-vous que Christophe Colomb était en réalité parti pour les Indes parce qu'il voulait financer une nouvelle exploration ? Et que Bartolomé de las Casas, grand défenseur des indiens, les considérait en fait comme des créatures inférieures ? Que l'une des raisons de la défaite des Aztèques contre l'armée de Cortés, pourrait être la perte de leur capacité à communiquer et interpréter le monde ? Dans cet essai au style captivant, curiosités historiques se mêlent à des analyses anthropologiques brillantes d'un des phénomènes les plus importants de l'histoire moderne : la découverte de l'Amérique.

L'impact psychologique que cela eut à l'époque pourrait sans doute être comparé à la découverte éventuelle d'une civilisation extra-terrestre. À une époque où rien ne surprend plus, pourquoi ne pas se plonger dans un passé caractérisé par la surprise et la découverte de « l'autre » ?

Dépêchez-vous !

Pour conclure, et pour vous donner définitivement envie de vous mettre à lire, de façon à ne pas succomber sous les feuilles, il faut juste se rappeler que les livres ont une particularité qui leur est propre : ils possèdent la capacité de susciter la curiosité. En fait, plus on lit, plus on pense n'avoir pas assez lu. Et plus le nombre de livres lus augmente, plus le nombre de livres à lire augmente aussi. Alors ne perdez pas de temps, laissez tomber cet article et cet automne, troquez vos Dafalgan contre un bon livre !