1er août 1944, l'insurrection de Varsovie

Article publié le 1 août 2014
Article publié le 1 août 2014

A voir, le nouveau FILM 'Les remparts de Varsovie, 1943-44'

1er Août 1944. Près de deux mois après que les Alliés aient débarqué en Normandie, 50.000 jeunes polonais descendent dans les rues de Varsovie pour libérer leur capitale du joug nazi. Trahie par Staline qui campe, l'arme au pied, sur l'autre rive de la Vistule, la Résistance polonaise, une des plus fortes en Europe avec son Armée de l'Intérieur, l'Armia Krajowa, affronte seule la plus puissante armée du monde.

VOIR LE FILM en 8 langues sur www.ahie.eu

Août 44. 50.000 jeunes polonais descendent dans les rues de Varsovie pour libérer leur capitale du joug nazi.

Juillet 2014. Trois jeunes Européens, Alexandra (France), Maria (Pologne) et Roman (Allemagne), se rendent à Varsovie pour mener l’enquête sur ces événements; ils y rencontrent des témoins qui ont pris part à l’insurrection de Varsovie ou ont vécu au ghetto.

Sous leurs chevelures blanches, on peut reconnaître aujourd'hui les hommes et les femmes qui furent les remparts vivants de la liberté face au nazisme. Ils avaient entre 12 et 20 ans à l'époque et ont pour noms Anka, Dora, Bogina, Witold, Krystyna, Larissa, Jerzy ...

L'insurrection de Varsovie est souvent confondue avec la révolte du ghetto de Varsovie qui a eu lieu un an plus tôt, au printemps 1943 et où, pour la première fois, la communauté juive a pris les armes pour se battre contre les nazis. 

Cette résistance farouche, tout à la fois armée, civile, intellectuelle et morale laissera des traces dans la conscience collective polonaise et, plus tard, influencera le mode de résistance que les Polonais opposeront au communisme soviétique. "Il faut résister, combattre par tous les moyens, mais par d'autres moyens. Plus jamais de bain de sang!», ont déclaré les leaders de l’insurrection de Varsovie dans leur testament.

Avec le soutien du programme 'Une Mémoire européenne active' de la Commission européenne.