1989 : Le jour d’après

Article publié le 29 septembre 2014
Article publié le 29 septembre 2014

En Allemagne, se souvenir de l’année 1989 revient à se souvenir de la chute du mur. Et pour la plupart d’entre nous, les images marquantes sont celles d’un trou, du béton qui s’effondre et des gens qui tombent dans les bras les uns des autres. Le fait est que l’on a tendance à oublier ce qui s’est passé le lendemain de cette fameuse nuit. Alors, qu’est-il arrivé le 10 novembre 1989 ? 

À l’automne 1989, j’allais à l’école primaire Klara Schabbel, dans le quartier de Prenzlauer Berg à Berlin. Le soir du 9 novembre, ma mère revenait d’une réunion d’anciens élèves organisée dans la Friedrichstraße. En arrivant à la maison, elle se rendit compte, incrédule, que la frontière avec Berlin-Ouest était ouverte. Le lendemain matin, au moins la moitié des élèves de ma classe manquait à l’appel. 

Éparpillés dans notre salle de classe, nous étions assis et regardions de manière curieuse la photo d’Erich Honecker qui figurait sur tous les murs de l’école. Notre maîtresse, Frau Guse, était visiblement dépassée et notait tous les élèves absents dans le cahier de présence. Une absence est une absence ! En réalité, personne ne savait ce que signifiaient les événements de la veille et personne ne savait si le mur allait rester ouvert. Certains parents se sont posé cette question et certains camarades de classe ne sont jamais revenus.  

Beyond the Curtain : et le rideau sur l’Europe est tombé

Il y a vingt-cinq ans, le rideau de fer tombait. Il y a dix ans, huit États post-communistes devenaient membres de l'Union européenne. Mais que savons-nous de nos voisins ? Contactez-nous à berlin[at]cafebabel.com pour rejoindre notre équipe de journalistes.